Pas 20, pas 10 : juste 5

Imprimer son style en photo relève de la créativité et de la sensibilité propre à chacun. Est-ce pour cela qu’il faut rester seul dans son coin à « chercher » comment se différencier ? Non ! Mais faut-il pour autant se disperser ? Non plus !

Comment me démarquer en photographie ?

Cette question, je l’entends souvent. Elle émane bien souvent de personnes qui cherchent « un » style, une manière de « sortir » du lot, une façon d’apparaitre différent et unique.
C’est une question qui pourrait être qualifiée de « légitime » puisque finalement, dans les productions de ceux qui ont du succès en photographie, il est possible de reconnaitre un style, une « patte » et l’envie de leur ressembler est assez forte.

Ce n’est pas une bonne question !

La réponse à cette question nous emmène sur des voies qui ne nous correspondent pas. Chercher à faire quelque chose de différent pour faire quelque chose de différent c’est  gaspiller ses ressources personnelles et son temps . Finalement, seul l’ego s’en trouve flatté (et encore).

Heymans, tu y vas fort !

Et bien, pas tant que ça…

Arrêtez-vous quelques minutes et prenez le temps de réfléchir à ceci : comment pouvez-vous trouver du plaisir à faire quelque chose qui ne vous correspond pas ?

Inspiration Photographique - © Eric Heymans
Inspiration photographique – Sortir de sa zone de confort

Mais je veux être unique !

Je vais régler cela tout suite : vous êtes unique !

Mais ce n’est pas en « cherchant » à l’être que vous le serez.

C’est en comprenant ce qui fait de vous un être unique que vous apparaitrez comme tel. Et vos photographies suivront le même chemin.

Pas 20, pas 10 : juste 5

Tout ça c’est bien joli… et je vous imagine dubitatif devant votre écran !

Pour comprendre quel photographe vous êtes, pour trouver ce qui déclenche une émotion en vous, pour comprendre comment traduire ce que vous êtes et votre vision du monde… en images, il faut vous inspirer du travail des photographes qui vous ressemblent.

Comment les trouver ?

Une image vous parle ? C’est gagné. Le photographe qui l’a produite vous ressemble.

C’est à partir d’ici que, pour vous, le travail commence.

Des images qui vous parlent, vous en trouvez des centaines chaque mois, et elles sont produites par des centaines de photographes différents.
Parmi ces photographes, cherchez ceux qui donnent des détails sur leurs images. Le cercle se restreint.
Posez des questions à ce cercle et gardez ceux qui répondent (vous seriez étonnés de voir que beaucoup répondent). Le cercle se restreint.

Travaillez dans ce sens jusqu’a suivre 5 photographes, pas 10, pas 20.

C’est à partir d’ici que vous allez vous définir

Ces 5 photographes ont quelque chose en commun : Vous, les émotions qu’ils déclenchent en vous, et une intention photographique qui pourrait être vôtre.

Se démarquer en photographie - Piano désaffecté - Tchernobyl 2011 - © Eric Heymans

Au travers des réponses qu’ils vous feront, au travers des techniques qu’ils utilisent, au travers de votre compréhension de leur travail, vous serez capables de définir ce qui fait le tronc commun de ces 5 personnes.

Ce tronc commun, c’est votre façon unique de voir les choses, et de les transmettre en images.

C’est vous !

Et c’est comme cela que vous vous démarquerez !

 

30 réflexions sur “Pas 20, pas 10 : juste 5”

  1. N’étant pas de langue française, je ne suis pas sûr s’il s’agit de se démarquer personellement ou plutôt de se démarquer de quelqu’un? Peut-être, ça vient au même, et depuis un certain temps je ne me sent plus très comfortable dans mon photoclub. Parmis les 40 à 50 membres il y a 1 ou 2, 3 au maximum qui partagent mes intérêts particuliers en photographie. Il a fallu en certrain temps pour trouver une « orientation, » mais comme pratiquant du Zen je sent que c’est mon style qui me trouvera au moment donné, et pas inverse.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Thomas.

      Si je pouvais parler d’autres langues aussi bien que vous parlez le français, je serais bien content.
      Je suis certain que vous pourriez trouver des photographes qui vous ressemblent en cherchant sur le net.

      Quant au fait que votre style vous trouvera, c’est ma foi bien possible.

      Belle journée !

      1. Bonsoir Eric,
        Merci de votre réponse. Je comprends votre scepticisme envers mon attitude « buddhiste. » J’ai lu plusieurs livres sur la photographie, par exemple ceux de Michael Freeman (« The Photographers’ Vision/Mind/Eye ») et, par la suite, j’ai longtemps cherché un style. Mais j’ai fait l’experience que tant que l’on cherche des sujets à photographier et de developper un style « démarquant, » on est retenu dans les processus rationels. Pour moi, ceci n’était pas une expérience satisfaisante. Puis, j’ai commencé à pratiquer une photographie marquée de lenteur et de manque d’intention. C’est une entrevue avec la nature (externe et interne), dans un état plutôt méditatif où il se forment des images au moment donné. Peut-être, vous trouvez ça trop ésotérique; et je n’ai pas l’intention de vous contrarier. Depuis le peu de temps que j’ai trouvé votre site, j’ai tiré beaucoup d’inspiration de vos articles.

        Bonne soirée
        Thomas

      2. Eric Heymans

        Bonsoir Thomas.

        Je ne suis pas sceptique et encore moins contrarié.
        Je dis juste, en effet, qu’il est possible que ce soit « votre » style qui vous trouve.
        Chacun aborde la photographie avec sa vision propre, et c’est bien cela qui est intéressant : quand on regarde une photo, il s’agit du monde vu par d’autres yeux.

        Continuer donc sur la voie dans laquelle vous vous sentez en harmonie, de mon point de vue, c’est parfait !

        A bientôt !

  2. Bonjour Eric,
    C’est clair et net et je suis d’accord avec toi.
    Lorsque je travaillais en argentique je faisais de la créativité et très vite les gens ont reconnu « ma patte  » et appréciaient. J’avais le sentiment d’avoir trouvé « ma voie ». Avec le numérique, les infographistes et autres doués réalisent de si belles images que je me suis sentie complétement dépassée. J’ai alors perdu l’envie de faire dans ce genre. Depuis, je tourne en rond, je suis en recherche ……………..et je ne trouve pas. Je vais faire ce que tu préconises mais j’admire tant de photographes et dans des domaines photographiques tellement différents que la réduction à 5 va être difficile. Mais qui ne tente rien, n’a rien !…… 🙂
    Merci pour tous ces articles intéressants.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Monique.

      Je suis ravi de ton passage ici.

      Je te suggère, pour trouver « ta » liste, de noter les photographes que tu suis de 10 à 1.
      Essaies de rentrer en contact avec eux. Vois qui répond.

      Une chose encore : tes images ont du « chien » et sont reconnaissables … C’est mon avis en tout cas.

      Belle journée !

      1. Merci Eric pour ta réponse. Je vais essayer de me contraindre à 10 puis réduire suivant les réponses que j’obtiendrai. En aurais-je 5 ??? 🙂

  3.  » Chez vous, je pense!!! Je ne sais… Etant qu’un amateur, oups!
    J’aime malgré votre approche et surtout sa philosophie…
    Apprendre, c’est fou… Cordialement.
    Jean-Louis

  4. Bonjour Eric.

    En premier, je souhaite que beaucoup de tes projets les plus chers se réalisent en 2015.

    Je partage intégralement et déjà depuis longtemps le fait que chercher un style pour un style est une perte intégrale de temps.

    Effectivement, ne pas avoir peur de photographier les choses qui nous intéressent, fussent-elles anodines, est là la voie vers sa propre authenticité et encore plus vers le bonheur dans notre pratique de notre hobby photo.

    Il ne faut jamais faire des photos pour ou comme les autres, ni même pour les visiteurs qu’on espérerait, mais juste pour soi, avec notre propre vision.

    Par contre, sur le suivi des photographes, fussent-ils professionnels ou amateurs, je ne pense pas qu’il faille les suivre de tout/trop près, car ce serait aussi peut-être se laisser trop imprégner par leur marque. Par contre, tu as raison que demander des renseignements ne coute rien, et que beaucoup répondent.

    Il faut effectivement s’intéresser à toutes les photos (et à leurs auteurs) qui heurtent ta sensibilité, surtout afin de se rendre compte qu’une idée peut aller jusqu’à une réalisation. Vu que j’habite la campagne profonde, je me disais très souvent avant devant un paysage, des maisons de village « Oui, mais bon ce n’est pas une superbe plage avec un beau soleil ». De fil en aiguille, j’ai trouvé des photos qui me touchaient sur la toile et qui concernaient aussi des villages, des paysages de campagne. Cela m’a permis de me dire que je pouvais travailler dans ces contextes aussi. Cela peut nourrir aussi des idées … et les idées dans un domaine photographique peuvent en faire naître dans un autre.

    Voilà donc le partage de mon expérience

    A bientôt.
    By Didier
    at http://www.facebook.com/didierhannotphotography

    1. Eric Heymans

      Bonjour Didier.

      Merci pour ton intervention bien documentée.

      Le style est une affaire de coeur qui ne se révèle que lorsque l’on se connecte à soi-même (c’est ce que je pense en tout cas).
      Voir et comprendre ce que font d’autres « réveille » notre propre sensibilité.

      A bientôt.
      Belle journée !

      1. Merci pour tout le temps passé à nous faire partager ton expérience et ton savoir
        Je rebondis sur ta réponse car c’est vraiment mon ressentit …
        je photographie avec mon cœur …..
        et je me sert du travail des autres pour réveiller des émotions…et les utiliser pour réaliser mes clichés …..
        je glane des photos de toutes sorte et quand elle me parle ….j’essaye de les analyser avec mes compétence photographique pour en ressortir une photo qui me procure l’émotion de celle que j’ai vu…..

      2. Eric Heymans

        Tu as tout compris, Géraldine.
        (ou du moins nous avons la même compréhension).

        A bientôt !

  5. Création, interprétation, sensibilité, volonté, différence, générosité, la passion de l’image, …. Tant de ‘choses’ que nous avons dans les tripes et qui font que notre ‘œil’ est à l’affût.
    Tant de choses à voir, tant de chose à immortaliser, une seconde plus tard … et c’est trop tard. La frustration davit loupé « l’instant », le « cliché »!
    J’ai encore dans les yeux un « cliché » manqué … il y a 18 ans sur une plage au Sénégal. Il y en a tant d’autres, et puis ceux qui sont ‘dans la boite’ ouf, mais qui sont ratés !
    Se faire plaisir, l’envie de plaire, ou juste l’envie de … posséder l’instant.
    Tout un programme.
    Dur dur d’avoir une ‘âme d’artiste’.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Inès,

      En effet, tout un programme.

      Si je puis me permettre, je vous propose quelques nuances :
      – Se faire plaisr : avant toute autre chose, oui !
      – l’envie de plaire : je comprends cela… mais j’ai envie de dire aussi que cela ne doit pas être le but principal.. car cela pourrait nous entraîner vers des pistes qui s’éloignent de « nous » pour allez vers « eux ».
      – posséder l’instant : oui.. et… le partager

      Rater l’instant nous arrive à tous et bien souvent… en fait.
      Il ne nous est pas possible de capter tous les instants (ceux que l’on voit et ceux… que l’on ne voit pas).
      Remerciez-vous vous-même d’avoir su en capturer quelques uns car sans vous, même ceux-là n’auraient plus jamais existés.

      Belle journée !

      1. Bonjour Eric,
        Merci pour cet échange, et vos conseils.
        Mais surtout toute mon admiration pour votre passion ! La passion qui va jusqu’à vouloir partager, avec générosité, votre expérience et vos connaissances.
        Tout à fait d’accord pour dire que la photo est avant tout une expérience et une satisfaction personnelle. Un certain regard …
        Mon envie de partager est surtout pour susciter d’éventuelles réactions, et se nourrir des critiques pour évoluer. Je crois que lorsque l’on atteint un très bon résultat en photo, (qui n’est pas mon cas) il est intéressant de le « partager ». Que serait un écrivain sans lecteurs, un film sans spectateurs ? ..comme une photo au fond d’une armoire.
        Encore bravo pour tous vos articles.

      2. Eric Heymans

        Bonjour Inés.
        Merci pour vos compliments.
        N’attendez pas de vous juger comme « ayant atteint un très bon résultat » pour partager.
        Nous sommes tous, moi y compris, moins bons que quelqu’un (certes) mais surtout… meilleurs que d’autres.

        Belle journée !

  6. Salut Eric,faisant de la photo vraiment en amateur,sans me prendre la tête en me faisant plaisir simplement…..ceci dit pour que ça plaise aux autres c’est une autre histoire…. 😉
    Merci pour tes articles
    p’titJo

    1. Eric Heymans

      Bonjour p’tijo,

      C’est exactement comme cela que je pense qu’il faut l’envisager : se faire plaisir à soi-même.
      Ceux qui aimeront, seront ceux… qui nous ressemblent un peu !

      Belle soirée !

  7. Très philo cet article finalement ! 🙂 on en revient à qu’est ce qu’être soi même … La photo, une voie de développement personnel ? yes, j’approuve ! Merci Eric !

    1. Eric Heymans

      « Se découvrir »… en images !
      Pour mieux regarder « dehors », n’est-t-il pas judicieux de commencer par regarder « dedans » … 🙂

      Belle journée, Virginie.

  8. Bonjour Eric ,

    Je cherche effectivement mon style et je n’avais pas vu sous la solution sous cet angle 😉
    Je vais donc appliqué ta méthode et voir si cela me fit avancer dans le bon sens 🙂

    Merci 🙂

    1. Eric Heymans

      Bonjour Kromatographe.

      Ce n’est finalement qu’une piste…
      Elle permet de se lancer dans l’aventure de la compréhension de soi.
      Sur quoi va-t-elle déboucher finalement ?
      C’est la partie excitante : on ne le sait pas encore.

      Belle journée.

  9. Bonjour, vos articles se font trop rare (par beaucoup de travail je suppose), mais une nouvelle fois l’humain est mis en avant, merci pour ce pas de plus!

    1. Eric Heymans

      Bonjour Jean-Pierre,
      En effet, mon métier (qui n’a absolument rien à voir avec la photographie) est très prenant.
      Merci pour votre commentaire.
      Belle journée !

  10. Bonjour Eric,

    Encore un très bel article centré sur l’humain! Personnellement, je ne pense pas avoir trouvé mon style et je ne le cherche pas non plus. Je me dis qu’effectivement il s’imposera à moi de lui-même.

    J’ai coutume de dire que mes photos reflètent une part de moi-même et de mes émotions. N’ayant pas non plus beaucoup de temps libre, je prends mon compact hybride partout avec moi et je shoote quand je me sens inspiré. Je n’ai donc pour le moment pas de type de photos bien défini. Mais chacun laisse une part de lui-même dans ses photos, et donc en ce sens, elles sont toutes uniques et nous sommes le tous, comme tu le dis si bien.

    Il est souvent difficile de décrire ses émotions, de faire partager son ressenti quand on en ressent le besoin. Mais j’ai trouvé dans la photographie le moyen de le faire. Quand je prends une photo et que je la traite, j’essaye toujours de faire passer une émotion, en espérant que ceux qui la verront, ressentiront la même chose.

    Etant du genre à râler sur tout, la photo m’aide au contraire à voir plus positivement et à faire rejaillir la beauté en toute chose. Je suis encore parfois étonné de voir comment un sujet banal peut donner une superbe photo pleine d’émotions! Et si je reçois des commentaires positifs, je me dis que j’ai réussi à transmettre cette émotion, ce ressenti…

    Je regarde régulièrement les photos de quelques photographes favoris sur Flickr, à la fois pour m’inspirer et pour les émotions qu’elles me procurent.

    En bref, faites les photos pour votre plaisir. Ça s’en ressentira dans chacune de vos photos.

    Bonne journée.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Rudi,

      Merci pour ce partage.

      Il n’est pas toujours évident d’écrire « en public » ces choses un peu plus intimistes.
      Ce qui est écrit reflète pourtant bien ce à quoi je veux en venir : chaque photographie reflète, d’une manière ou d’une autre, ce que nous sommes.

      A bientôt et belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez Informé !

Faites comme + de 6.000 photographes passionnés qui reçoivent mes articles dans leur boite de messagerie.

Je ne partagerai jamais vos données avec des tiers et, moi aussi, je déteste le spam.

10 Conseils en + 

Améliorez votre approche de la photo dès maintenant avec mon guide de 10 conseils pratiques en 50 pages. 

Je n'envoie pas de spam et ne partagerai jamais vos données avec des tiers

Send this to a friend