Carl Zeiss 35mm – 50mm – 85mm f/1.4 : simples cailloux ou diamants bruts ?

Zeiss 35mm pour un plan large, Zeiss 50mm pour une vue naturelle, Zeiss 85mm pour aller chercher les détails. Découvrez comment ces trois optiques de qualité se mettent au service de votre art!

Carl Zeiss T* f1.4 Distagon 35mm, Planar 50mm et Planar 85mm.
“Back to High Quality basics”

J’étais à quelques jours de partir en Provence avec un manque terrible de faire de la photo. Trop de travail jusque là, et donc trop peu de temps pour me consacrer à quoi que ce soit d’autre, hélas.

Et puis je me suis dis : je vais appeler WShop et voir quel type de test pourrait nous intéresser mutuellement. La réponse ne se fait pas attendre :

  • Carl Zeiss Distagon T* 1,4 / 35mm
  • Carl Zeiss Planar T* 1,4 / 50mm
  • Carl Zeiss Planar T* 1,4 / 85mm

Et Sacha Kvapilik (gérant de WShop) d’ajouter un Nikon D3s pour “révéler” le potentiel de ces optiques. Merci M’sieur !

Zeiss: Distagon 1.4 / 35mm; Planar 1.4 / 85mm; Planar 1.4 / 50mm : Monture ZF.2 (Nikon)
De gauche à droite : Zeiss Distagon 1.4/35; Planar 1.4/85; Planar 1.4/50 : Monture ZF.2

Me voilà donc muni de trois optiques lumineuses. Le Zeiss 35mm pour des scènes larges, le Zeiss 50mm pour restituer l’angle de vision tel qu’il est perçu par l’œil, et le Zeiss 85mm pour des scènes plus serrées. Sur un capteur APS-C, ces 3 optiques offrent un angle de champ comparable à un 52mm, 75mm et +/- 130mm sur un capteur full-frame.

Introduction

Carl Zeiss crée une entreprise de fabrication d’optiques en 1846. Dès 1847, il produit des microscopes. L’arrivée en 1872 du physicien Ernst Abbe et du chimiste Otto Schot dans le giron de l’entreprise sera le déclencheur d’une suite ininterrompue de créations et d’innovations.

Carl Zeiss Distagon T* 1.4 / 35mm
Carl Zeiss Distagon T* 1.4 / 35mm

Outre les optiques pour appareils photographiques (pour leur compte et pour le compte d’autres marques), l’entreprise (divisée en filiales) produit aujourd’hui des optiques “Sport” (lunettes de visée, jumelles, mesure de distance, etc..), des outils pour le monde médical et pour la métrologie industrielle, des microscopes, des appareils photographiques et des optiques pour le cinéma (cette gamme est absolument impressionnante !!)


Ceci pour dire que lorsque l’on connait un peu les origines et l’histoire de cette marque, voir le nom de Carl Zeiss sur une optique “photo” induit “de facto” un sentiment de confiance, doublé de la certitude d’avoir entre les mains une pièce de qualité, voir d’orfèvrerie!

Un objectif estampillé Zeiss porte aussi un doux nom tel que Protar, Planar, Distagon, Sonnar ou le fameux Tessar. Ces noms, qui résonnent avec bonheur et respect dans la tête des photographes, désignent des formules optiques (groupes et éléments) dont le design original remonte aux années 1900 .. déjà !!

Mise au point manuelle :

Carl Zeiss Planar T* 1.4 / 50mm
Carl Zeiss Planar T* 1.4 / 50mm

Qui dit “Carl Zeiss”, dit “Mise au point manuelle”. Dans le monde de la photographie digitale d’aujourd’hui (qui encense l’automatisme) une telle gamme d’objectifs a t’elle sa place?

Après avoir joué avec ces 3 optiques, je dis oui. Un grand oui!

Le niveau de précision atteint lors de la mise au point manuelle est absolument fantastique. On “voit” littéralement le point net dans le viseur. Les quelques contrôles “électroniques” que j’ai effectués (soit dans le viseur, soit en live view) m’ont toujours montré … que le point focal était net là où j’avais fait la mise au point manuellement.

La bague de mise au point présente un angle de rotation tel qu’elle permet vraiment de “jouer” avec la zone de netteté au millimètre près. Son grip est tout à fait adapté à une utilisation intensive.

“Oui mais… “ , me direz-vous! Quid des images qui bougent! Et vous avez raison. Les photographes de « sport » devront continuer à faire confiance à leur système AF! Et encore, seulement si le sujet s’éloigne ou se rapproche!

Pour toute application plus “statique” (et elles sont innombrables), la précision de mise au point est exemplaire et se fera, de mon point de vue, aussi rapidement (si pas plus) que lorsque l’on doit manipuler les points AF (auto focus) en mode “Spot” ou assimilé.

La combinaison du zoom du mode live view et l’utilisation d’un pied permettra des mises au point très précises, surtout lors de l’utilisation des plus grandes ouvertures (<f/2) puisqu’il, est possible de « zoomer » sur le point focal afin d’être certain de la mise au point.

Carl Zeiss Planar T* 1.4/85 @ f/2 - © Eric Heymans

Carl Zeiss Planar T* 1.4/85 @ f/2

 Carl Zeiss Planar T* 1.4/85mm @ f/2 -© Eric Heymans

Carl Zeiss Planar T* 1.4/85 @ f/2

Qualité perçue

Ici, je n’ai pas grand chose à dire!

La qualité de fabrication est absolument irréprochable. Un “corps” en métal noir mat de toute beauté et un pare-soleil de la même facture qui se fixe dans un son de cliquetis métallique absolument divin.

La baïonnette elle-même semble avoir fait l’objet d’attentions toutes particulières.

C’est du costaud, c’est fait pour durer, .. et c’est tant mieux!

 

 

Carl Zeiss Planar T* 1.4/85

Qualité optique

Nous touchons ici au cœur du sujet.

Quelle que soit l’optique choisie parmi celles qui figurent dans ce test, la qualité des images produites est excellente.

Carl Zeiss Distagon T* 1.4/35 à f/7.1 - © Eric Heymans

Ci dessus, une image prise avec le Carl Zeiss Distagon T* 1.4/35 à f/7.1 et ci-dessous, un crop qui montre une portion de cette image à 100%

 Carl Zeiss Distagon T* 1.4/35mm à f/7.1 - crop à 100%

 Les images sont très piquées et bien contrastées.

J’ai recherché des aberrations chromatiques dans les différentes images produites, sans en trouver, excepté à f/1.4 sur des images très contrastées et à la limite de la zone minimale de mise au point, ce qui constitue en soi un cas finalement assez rarement rencontré dans la réalité.

Dans la pratique, sur le 50mm par exemple, la profondeur de champ est tellement courte à f/1.4 et à 50cm du sujet que l’image est quasiment inexploitable.

Je n’ai pas observé de vignettage, quelle que soit l’ouverture choisie.

 Ecorce d'arbre

Je n’ai pas fait de test concernant les déformations possibles en coussinet ou barillet. Pour ma part, je ne suis pas attaché à ce type de déformations qui sont +/- présentes dans toutes les optiques et que l’on corrige depuis son logiciel favori !

Un point notable et à mettre en évidence, est la douceur et la qualité du « bokeh » obtenu avec ces optiques. Pour rappel, le « bokeh » est le flou d’arrière plan que l’on obtient en travaillant aux grandes ouvertures.

Un diaphragme à 9 lamelles permet en effet d’obtenir un « trou » qui s’apparente de très près …. à un cercle. En comparaison, un diaphragme à 6 lamelles produit un hexagone.

Carl Zeiss Planar T* 1.4/50mm à f/2,8 - © Eric Heymans - Bokeh

Sur l’image ci-dessus, prise avec le Carl Zeiss Planar T* 1.4/50mm à f/2,8, on vérifie bien la douceur du « flou » d’arrière plan.

 Agrandissement

Sur cet agrandissement à 100%, on voit très nettement que l’on se rapproche d’un cercle.

Options créatives

Bien entendu, lorsque l’on est certain de la qualité du « bokeh », on peut se laisser aller à des options créatives en jouant avec la profondeur de champ pour tantôt suggérer plus que montrer, tantôt détacher un sujet de son environnement.

Carl Zeiss Planar T* 1.4/35mm - © Eric Heymans

 

Carl Zeiss Planar T* 1.4/35mm - © Eric Heymans

 Carl Zeiss Planar T* 1.4/85mm - © Eric Heymans

Carl Zeiss Planar T* 1.4/35mm - © Eric Heymans

 

Carl Zeiss Planar T* 1.4/35mm - © Eric Heymans

Carl Zeiss Planar T* 1.4/35mm - © Eric Heymans

 

Conclusion

La qualité des images produites par ces optiques est à mettre dans la partie haute du podium. Elle rejoint, de mon point de vue, celle produite par le club très fermé des optiques « haut de gamme » des concurrents pour un prix souvent inférieur.

A qualités optiques équivalentes, cette différence de prix vient logiquement de l’absence d’AF. Moins de composants, moins de coûts !

Mais ces optiques ne sont pas « juste » démunies d’AF. Elles sont pensées et construites pour une utilisation manuelle, gage d’une précision exemplaire de la mise au point !

Par ailleurs, le fait de disposer d’optiques aussi lumineuses permet de travailler à main levée dans des conditions de (très) faible luminosité.

Le couple D3s, avec ces incroyables capacités à gérer le bruit, et une de ces optiques fait merveille dans ce cadre.

Pour revenir sur mes vacances, je suis parti avec d’un côté le D3s et les 3 optiques ZEISS et d’un autre avec tout mon matériel habituel (le mien : D300s et toute une série d’optiques). Je n’ai fait AUCUNE photo avec mon matos ! C’est dire si j’ai aimé cette expérience « manuelle ».

Données techniques :

Tableau comparatif et descriptif : Zeiss 35mm - 50mm - 85mm

Vous et les optiques à focale fixe ?

De quelle(s) optique(s) fixes disposez-vous ? En aurez-vous un jour ? Pensez-vous que les optiques fixes sont meilleures que les zooms ?

 

21 réflexions sur “Carl Zeiss 35mm – 50mm – 85mm f/1.4 : simples cailloux ou diamants bruts ?”

  1. Ping : Anonyme

  2. Bonjour,
    Pour ma part j’utilise un Sony 50mm f/1.8 qui en rapport qualité prix est plus que performant.
    J’aimerais beaucoup acquérir un Carl Zeiss 85mm f/1.4 Planar T* ZA et surtout le 70-200 f/2.8 G SSM
    pour mon Sony Alpha77. Il est pour moi incontestable que la focale fixe est supérieure à la focale glissante.
    Marc

    http://www.photoverdon.com

    1. Eric Heymans

      Bonjour Marc,
      Si la supériorité optique de la focale fixe ne fait aucun doute puisqu’elle est construite dans un seul but, sa polyvalence par contre est mise à mal lorsqu’il s’agit d’aller vite pour changer de focale.
      Les deux approches coexisteront toujours à mon avis et se défendent chacune avec de solides arguments.
      Belle journée.
      Eric

  3. Vanessa Romano

    Bonjour,

    il me semble avoir lu que la gamme ZF était utilisable en mode non manuel sur les Nikon, est-ce le cas ou pas du tout ?

    Merci pour votre réponse

    1. Eric Heymans

      Bonjour Vanessa.
      Toute la gamme ZF est dépourvue de motorisation, donc seul le maniement manuel est possible.
      Belle journée.

  4. vincent garcin

    bonsoir,

    je viens de lire votre article très intéressant et je voulais quelques renseignements supplémentaire.Je voudrais utiliser le planar 50mm sur un D7000 et surtout pour du portrait aise un bon choix ou pas ? Ou plutôt me diriger vers un nikkor 50mm 1.4 AFS-G ? Et que veut dire ZF.2 ?
    Merci d’avance pour la réponse

  5. vincent garcin

    bonsoir,

    je viens de lire votre article très intéressant et je voulais quelques renseignements supplémentaire.Je voudrais utiliser le planar 50mm sur un D7000 et surtout pour du portrait aise un bon choix ou pas ? Ou plutôt me diriger vers un nikkor 50mm 1.4 AFS-G ? Et que veut dire ZF.2 ?
    Merci d’avance pour la réponse et mon adresse valide et sur le deuxième message désolé

    1. Eric Heymans

      Bonsoir Vincent,
      Sur un D7000, un 50mm fournira un angle de champ comparable à un 75mm, ce qui est très bien pour du portrait.
      Les deux optiques évoquées sont de qualité. Tout dépend de votre envie de « contrôler » la mise au point.
      Avec le Zeiss, c’est d’une précision diabolique mais c’est tout manuel.
      Le Nikon sera beaucoup plus réactif mais vous devrez jouer avec les points AF pour assurer la mise au point parfaite.
      J’ai un Sigma 50mm f/1.4 (je l’avais déjà avant d’essayer le Zeiss) et je dois dire que lorsque je l’utilise en manuel, je regrette de ne pas l’avoir changé pour un Zeiss dont la bague de rotation est un régal à manipuler.

      En qualité optique, ils se valent tous.
      Pour faire « corps » avec l’appareil, et si je devais choisir aujourd’hui sans tenir compte du prix, ce serait le Zeiss.

      ZF.2est la mention qui définit la monture (Pour Nikon)

      Belle journée !

  6. BOISARD Marcus

    Je reviens vers toi je possède plusieurs appariel dont un canon 650D et j’aimerai avoir ton avis sur les deux objectifs indispensable me conseillerai tu sachant que j’apprécis la photo reportage etla macro ainsi que le panoramique.
    Au plaisir de te lire.
    Bien Cordialement Marcus

    1. Eric Heymans

      Bonjour Marcus.

      Question simple… mais dont la réponse n’est pas si évidente.
      Le reportage, la macro et le panoramique sont 3 domaines assez différents.
      Ton budget est aussi un facteur essentiel.

      Avant de répondre moi-même, j’aimerais savoir :
      1/ Si par « panoramique », tu entends bien le « collage » de plusieurs images ensemble ?
      2/ De quel budget disposes-tu ?
      3/ Est-ce que travailler avec une optique fixe te convient ?

      Belle journée.

  7. Bonjour à tous,
    Merci Eric pour ton article sur les carl zeiss ,sa ma donné envie et j’ai acheté le 50MM1;4 zf2.pour mon boitier D7100 et j’en suis ravi (mais je fais pas encore des aussi belles photos que toi encore ) 😉
    Je voulais acheter une bague pour le monté sur mon 2eme boitier canon 60d .Qu’es ce que tu en pense?
    J’aimerai beaucoup que tu nous face un tuto pour nous donné des astuces pour avoir de super résultat avec se type d’objectif?
    Merci d’avance.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Nannio,
      Merci pour tes compliments.
      Si la bague n’a pas d’effet sur la focale, pourquoi pas. C’est une manière économique de profiter de cet excellent objectif sur différentes marques.
      Je ferai peut-être des tutos sur la composition (puisque finalement c’est de cela qu’il s’agit.. au final).

      Belle journée !

  8. Bonjour,
    J’utilise une focale fixe 28mm que je préfere à mon 18-55mm
    j’aimerais beaucoup acquerir le zeiss 85mm pour mon Fuji XT1, où trouver une bague d’adaptation svp ? merci beaucoup
    Alain

    1. Eric Heymans

      Bonjour Alain,
      Zeiss propose 2 optiques 85mm. Chacune avec une monture ZE (Canon) ou ZF.2 (Nikon).
      Ce billet dans un forum de Chass-Images propose un tableau qui liste différentes marques offrant des bagues.
      Belle journée,
      Eric

  9. Bonjour Éric,

    Tout d’abord, permettez moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et mes remerciement s pour cette article qui achève de me convaincre de gouter le charme de la mise au point manuelle.

    Actuellement équipé d’un Nikon d750, du zoom 24-120 F4, du zoom 70-200 F2.8 VRII, du zoom 14-24 F2.8, et de la focale fixe 50 F1.8 g, tout cela uniquement chez Nikon.
    Ma pratique est amateur, sans prétention mais avec grande envie de m’améliorer, principalement constituée de prises de vue de paysages, bords de mer et un peu d’architecture contemporaine.

    Je constate aujourd’hui que le Distagon F1.4 35mm ZF2 peut s’acquérir dans des conditions extrêmement intéressante (inférieur à 1300.00 €), dû probablement au renouvellement à venir de cet objet.

    Pourriez-vous s’il vous plait me conseiller quant à savoir si, compte tenu de mon parc actuel et de mon goût pour la photo de paysage, le meilleur choix pour entrer dans la qualité Zeiss doit se faire selon vous par le 28mm en F2 ou bien le 35mm en F1.4?

    Par avance merci pour vos remarques et réflexions.

    Bien cordialement.

    Etienne

    1. Eric Heymans

      Bonjour Etienne,
      Pour du paysage, j’opterais pour une focale plus petite que 35mm ou 28mm.
      Pour trouver la bonne focale, utilisez votre 14-24 et votre 24-120.
      Placez vous à un endroit et jouez avec les zooms pour vérifier ce qui vous plait le plus.
      Faites par exemple une image de la même scène à 35mm, une à 28mm, une à 24mm, une à 21mm et comparez les.
      Personnellement, j’ai opté pour le 15mm mais si c’était à refaire, je choisirais le 21mm.

      Belle journée,
      Eric

  10. Salut Eric (et tous les autre lecteurs)

    Pour répondre à la question, « de quelles focales fixe disposez vous ? »
    20mm f2.8 – 50mm f1.4 – 85mm f1.2 – 100mm f2.8 macro stabilisé – 135mm f2

    Comme je l’ai écris dans un autre sujet, je fais parti d’une association dont le thème est l’astronomie. Nous sommes pratiquement tous équipé en Canon, car les Raw n’ont pas le prétraitement effectué par Nikon.
    J’ai prêté mon seul zoom (un Canon 20/35 f2.8L) car je ne l’utilise absolument plus depuis longtemps contre un 200mm 2.8 (tiens, encore un fixe 😉 ) L’ami voulait du grand champs et possède un 400mm, il peut se passer du 200mm
    J’ai aussi prêté mon 20mm f2.8 contre un 14mm f2.8 Samyang. L’autofocus du 20mm me manque, mais le 14mm, entièrement manuel me permet de retrouver certains reflex que j’avais avec les pellicules, dans mon F501S ou le F3. Et l’hyperfocale, c’est pas mal non plus.

    Je me suis mis en tête que les zooms sont bien, mais n’offrent pas assez d’ouverture à mon goût. J’essaye de faire des photos de concert. J’y arrive un peu.
    Mon petit dernier (ne vient pas de chez Beretta 😉 ) C’est le 85mm f1.2. J’ai souvent trouvé le 135 un peu long et le 50 un peu court. J’aurais pu me contenter du 85 f1.8, plus rapide et moins lourd, mais bon, le prix s’oublie, la qualité reste. J’ai fait ce choix et je l’assume. Un avantage indéniable du couple 85 1.2 + 5d3 c’est le poids, 2250grs, pour la stabilité et éviter le flou de bougé, c’est parfait.

    A la question en aurez-vous un jour ? Ben, je pense avoir déjà répondu !

    Même si je dis souvent que « l’utilisation d’un zoom c’est tricher », je pense qu’un journaliste est obligé d’avoir au minimum le couple 24/70 + 70/200 cela permet de couvrir, si ce n’est 100% des reportages, au moins 99%.
    Pour mon cas, amateur, je préfère bouger pour avoir le cadrage voulu, que d’avoir la facilité du zoom. J’y gagne en ouverture et surement en piqué.

    Dernièrement, en concert, j’ai échangé quelques mots avec un autre photographe. Évidement, équipé du standard 70/200 2.8. On regarde chacun l’écran de l’autre pour voir. Il regarde mes exif et moi, les siens. Il remarque que je suis bas en Iso et rapide en vitesse. Il me demande ce que j’ai comme caillou. Je lui répond un 135 f2, et lui, de me répondre « ha ben oui, f2 » Je lui demande à quelle focale a été faite sa dernière image. On regarde, alors, combien….. à 135… Mais du coup, à f2.8

    Donc, oui, pour moi, les focale fixes sont meilleurs que les zooms. Mais, par définition, n’ont pas la polyvalence. On augmente le poids du sac photo.
    Dans mon choix, il y a une chose que les lecteurs n’auront peut être pas remarqué…
    Quel est le point commun des objectifs suivant : 20mm 2.8 – 20/35 2.8 – 85mm 1.2 – 135mm 2 – 200mm 2.8 ? Un filtre vissant de 72mm
    On gagne en poids de filtre 🙂

    Une autre chose dans le choix d’une optique. La compatibilité plein format / aps.
    Lorsque j’ai acheté mon premier reflex numérique (un Canon 40d au format aps), je n’ai jamais choisi d’optique dédiée aps. Je savais qu’un ajour j’aurais un plein format. Aujourd’hui, j’ai un Canon 5d3, je suis enfin retourné au plein format que j’avais quitté il y a bien trop longtemps.

    Merci pour ce site très bien fait .

  11. Catty Magde

    Bonjour,
    Pourriez-vous me confirmer qu’il est bien possible de monter une optique Zeiss 35 mm sur un Nikon FM3a ? Dans l’affirmative, quel modèle précis et quel type de bague devrais-je utiliser ? Et sinon, sauriez-vous me dire quelle autre optique 35mm de belle qualité serait compatible avec le FM3a (en dehors de Nikon 35 AI-S f2 ou f2,8) ?
    Merci mille fois !!!

    1. Eric Heymans

      Bonjour Catty.
      Je suis dans l’incapacité de vous répondre sans faire des recherches que, j’imagine, vous auriez déjà entreprises.
      Mes compétences sont focalisées sur le monde de la photographie numérique.
      Cordialement,
      Eric

  12. Bonjour,
    Je penche vers une focale fixe mais j’ai décidément une grande hésitation entre le Zeiss 35mm F1,4 et le Zeiss 55mm F1,8 pour un a7riii. En lisant les sites je me rends compte que les avis sont très mitigés… quel est le votre?

    1. Eric Heymans

      Bonjour Elena,

      Sur quoi exactement porte votre hésitation ?
      Est-ce la qualité des optiques, les focales différentes, ou autre chose ?
      Si j’avais à choisir, j’irais sans hésiter vers le 35mm qui est plus polyvalent.
      J’ai un 50mm f/1.4 Sigma que j’utilise excessivement peu. Il est toujours un peu trop ou pas assez .. quelque chose.
      Belle journée,
      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez Informé !

Faites comme + de 6.000 photographes passionnés qui reçoivent mes articles dans leur boite de messagerie.

Je ne partagerai jamais vos données avec des tiers et, moi aussi, je déteste le spam.