Faire une photo originale d’un lieu connu. Pas évident !

Le net regorge d’images de lieux connus. Pour vous démarquer et faire une photo originale, vous devez sortir des sentiers battus, voir vous mouiller. Je vous invite à découvrir pourquoi prendre un bain de pied contribue à vous démarquer en  photographie.

Provence - Pont du Gard - Vue du chemin - Photo pas très originale
Provence – Pont du Gard – Vue du chemin – Photo pas très originale

Chaque été (c’est devenu une tradition depuis que les enfants sont plus grands), Véronique et moi nous octroyons le droit de passer quelques jours en amoureux, en Provence.

Depuis que nous faisons cela, il est un lieu que je souhaitais visiter et photographier :
Le pont du Gard.

Chercher une photo originale

Par curiosité, et s’agissant d’un lieu très connu, largement visité et énormément photographié, je me suis demandé si des gens, ne fût-ce qu’un petit nombre, arrivaient à faire une photo originale de ce sujet.

Pour m’aider dans cette quête, j’ai fait appel à mon ami Google en utilisant simplement ces mots de recherches : pont du gard  (images).

Le moins que je puisse dire est que la plupart des photos que j’ai vues se ressemblent beaucoup.

Seules quelques-unes sortent du lot et correspondent à ma vision d’une bonne photo.

Photos ordinaires

Je vais commencer par moi.

Ayant ce sujet en tête au moment de la visite, j’ai pris deux clichés qui sont identiques (ou quasiment) à 80% de ceux pris par la plupart des gens.

Le premier, vous pouvez le voir au début de l’article. Ce point de vue se trouve sur la route (pour ne pas dire l’autoroute) piétonne qui va du grand parking de la rive Est vers le Pont du Gard. Il est représenté sur l’image suivante par le point :

Point de vue depuis Avenue du Pont du Gard
Image Google Maps

Vous n’imaginez pas le nombre de personnes que j’ai vues  prendre une photo à partir de cet endroit ! Cet angle offre une vue parfaite sur la construction mais n’offre aucunement de quoi faire une photo originale, c’est certain !

Le second cliché, je l’ai pris plus en hauteur, lors de l’ascension  d’un chemin à travers bois, qui débute au pied du pont et vous emmène à son sommet. Arrivé là, un panneau vous indique un point de vue que pratiquement tout le monde s’empresse de rejoindre.

Et finalement c’est bien logique puisqu’il s’agit d’une trouée dans les arbres qui permet d’apercevoir le pont qui, jusque là, était resté plus ou moins caché par les arbres.

Provence - Pont du Gard - Vue en-plongée
Provence – Pont du Gard – Vue en-plongée

En soi, cette photo est techniquement assez correcte mais elle ne va pas déclencher les foudres de la passion ni un quelconque sentiment d’originalité.
Si vous avez visité le lien proposé au début de l’article (recherche d’images), vous vous dites : c’est du déjà vu.

Et vous avez raison.

Photos originales

Sur un lieu comme celui-ci, il est possible de sortir du lot des photos typiques de plusieurs façons :

  • Sortir des sentiers battus
  • Vue aérienne
  • Vue du Gard (on dit aussi Gardon)
  • Le pont n’est plus le sujet
  • Une pose longue
  • Utiliser une lumière différente

Sortir des sentiers battus

Cela n’a l’air de rien, cela pourrait tomber sous le sens, cela va vous étonner, mais peu de gens s’écartent du chemin tracé, comme si il y avait une interdiction, ou un mur invisible.

Dingue, non ?

A côté de la route piétonne mentionnée, et on le voit très distinctement sur l’image extraite de Google maps (ou encore sur la photo reprise sous le paragraphe « vue aérienne »), il existe le long de la berge un espace très large à partir duquel il est déjà possible de tirer différemment son épingle du jeu et de proposer une photo originale (plus originale que prise de la route).

Pour changer de point de vue et réaliser celle-ci, cela m’a couté 18 calories (je dirais 10 pas) en énergie de déplacement. Comme vous le voyez, il n’y a pas beaucoup de monde (mais je l’avoue : il était 10h30 du matin et à cette heure, tout le monde dort).

Provence - Pont du Gard - Vue en contre-plongee depuis la berge et element en avant-plan - © Eric Heymans
Provence – Pont du Gard – Vue en contre-plongee depuis la berge et element en avant-plan – © Eric Heymans

Vue aérienne

Provence – Pont du Gard – Vue aérienne – © Site officiel

Oui, je sais, vous n’êtes pas nombreux à utiliser un avion, un hélicoptère, une montgolfière ou… un drone (c’est à la mode) pour réaliser ce genre d’image. Moi non plus d’ailleurs, et c’est la raison pour laquelle cette photo n’est pas de moi.

Mais pour celui qui cherche à se différencier, à créer quelque chose qui attire l’oeil et le retient, c’est certainement un excellent moyen.

Vue du Gard

Pour ces clichés, il faut se mouiller ! Et par définition, vous trouverez beaucoup moins de photos prises depuis ce point de vue

J’ai trouvé des endroits relativement peu profonds où l’eau ne dépassait pas mes genoux et à partir desquels j’ai pu me démarquer de la grosse majorité des photographes présents.

Provence - Pont du Gard - Vue en contre-plongée avec un kayak - 768x446 - Eric Heymans - Photo originale
Provence – Pont du Gard – Vue en contre-plongée avec un kayak – © Eric Heymans

Vous avez remarqué (j’espère) que cette image montre une famille qui fait du kayak. C’est la chance du photographe téméraire. Quand j’ai vu cette embarcation arriver, je me suis positionné à droite de son passage présumé et j’ai patiemment attendu qu’elle soit au bon endroit pour déclencher.

Pour donner un peu plus de dynamisme à l’image, je l’ai recadrée en format 16/9 afin d’enlever une partie du ciel bien ennuyeux au moment de la prise (très peu de nuages).

Est–ce maintenant une photo originale ? A vous de juger.

Pour revenir au kayak, certains me demanderont : n’est-il pas le sujet de l’image ?

Oui et non.

Avec l’ouverture utilisée (f/9 sur un un grand-angle), la profondeur de champ est très grande et l’ensemble des éléments de l’image sont nets. Le kayak et le pont sont tous deux sur un point fort. L’un n’est pas plus important que l’autre (c’est du moins mon analyse).

Mais puisque j’en viens à parler de profondeur de champ, nous allons en faire un atout.

Le pont n’est plus le sujet

Il s’agit de présenter les choses d’une manière totalement différente .

Provence - Pont du Gard - Element avant-plan - tronc dans l'eau - Eric Heymans - Photo originale
Provence – Pont du Gard – Profondeur de champ réduite – © Eric Heymans

Je suis toujours les pieds dans l’eau.

Contrairement à la photo précédente, il n’y a pas d’ambiguïté possible quant au sujet réel de cette image : il s’agit bien du tronc d’arbre. Le pont est suggéré et occupe une place secondaire. Pourtant, celui qui connaît cet édifice le reconnaîtra facilement (je pense).

Dans le même registre, mais cette fois avec une différenciation additionnelle créée par le développement en noir et blanc, je vous propose cette image prise lors de l’ascension évoquée.

Provence - Pont du Gard - Vue en contre-plongee depuis la colline et element cadrant en avant-plan - Noir et Blanc - © Eric Heymans - Photo originale
Provence – Pont du Gard – Vue en contre-plongée depuis la colline et element cadrant en avant-plan – Noir et Blanc – © Eric Heymans

Pourquoi toujours chercher les espaces dégagés ?

Un arbre peut très bien devenir un élément intéressant dans la composition. J’aime beaucoup les versions « noir et blanc » de ce site car le vert y est très présent et constitue aussi un élément qui tend à banaliser la photo.

J’aurais préféré que la branche de droite n’eut pas existé…

Pour étayer mes dires, en voici encore une :

Provence - Pont du Gard - Vue de la foret - 768*523 - © Eric Heymans
Provence – Pont du Gard – Vue de la foret – © Eric Heymans

Cette image a requis de ma part un travail de réflexion sur l’exposition. Le résultat final, même si l’image est assez « complexe » et « fournie », me plaît assez dans la mesure où les végétaux sont dans les ombres et le pont .. dans la lumière.

Il est clair qu’il n’est pas possible de se servir de cette image pour définir avec certitude qu’il s’agit bien du Pont du Gard. Dans une série, elle trouverait bien sa place.

Regret (pose longue)

Il est une technique que je regrette vraiment de ne pas avoir eu l’occasion de tenter : La pose longue.

Il s’agit d’une technique que je maîtrise.

Le matin des prises de vue, il n’y avait pas suffisamment de nuages pour envisager quelque chose de probant. Le débit du Gard, quant à lui, était bien trop faible pour « donner » quelque chose de tangible.

Pourtant, j’avais bel et bien pris tout mon matériel pour la tenter !

Encore quelques tentatives de photos originales

Les photos suivantes sont tantôt développées, tantôt brutes. Elles ont toutes été prises avec l’intention de produire .. une photo originale (avec plus ou moins de succès).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos originales sur le net qui utilisent la lumière

Les exemples suivants sont tous extraits de Flickr et sont sous licences Creative Commons. J’en ai trouvé de plus frappant encore sur 500PX, mais tous sous licence « payante ». Dommage !

731 Pont du Gard (Provence - France)

Crédit photo : Tiberio Frascari

 

J’aime beaucoup le mélange des tons jaune et bleu et surtout la structure créée par le reflet. Cette image est prise de la rive Ouest, en dehors des chemins que tout le monde emprunte. Le choix du moment n’est pas anodin. On voit clairement qu’il s’agit de la lumière de fin de journée avec un soleil rasant qui crée de belles ombres qui favorisent la réflexion de l’image du pont (le fond étant sombre, l’eau reflète davantage) .

Pont du Gard -Roman aqueduct

Crédit photo : Gordon

Une vue bien de face et très classique. Comme pour la précédente, c’est la lumière de fin de journée qui rehausse l’atmosphère. J’aime beaucoup l’inclusion de la berge, sur la droite.

Pont du Gard

Crédit photo : Matthias Asgeirsson

Très belle dynamique et une belle réussite de fusion de deux images exposées différemment. Le HDR est très naturel. Cet angle ne se voit pas très souvent !

Sur 500px :

Conclusion

Si vous suivez les quelques pistes que je vous ai livrées, et moyennant un peu de réflexion, d’huile de coude et de « témérité » (quoi que ce ne soit pas encore très dangereux), vous vous démarquerez de vos collègues photographes et vous arriverez à produire une photo originale du lieu connu que vous visiterez. Si vous avez des expériences à partager, n’hésitez pas à me les raconter dans les commentaires. Je me ferai un plaisir de vous lire.

44 réflexions sur “Faire une photo originale d’un lieu connu. Pas évident !”

  1. Bonjour Eric,
    Très bon article qui devrait permettre à beaucoup de photographes (dont moi) de tirer un meilleur parti d’une situation.
    Pour ma part, je pratique pas mal « la vieille pierre » que ce soit ponts, châteaux, églises, fontaines ou lavoirs etc, et chaque fois j’ai la démarche suivante lorsque j’arrive sur place:
    – d’abord je ne me précipite pas, je prends un peu de temps soit pour tourner autour de mon sujet (quand c’est possible) soit pour analyser de loin quels pourraient être les points de vue intéressants.
    – je regarde ou sont les « photographes » et en général je me dirige du côté opposé…
    -j’y vais seul! (là je rejoins un de tes précédents articles, chez moi c’est photographie 1 jour sur 2 pour ne léser personne)
    Il est vrai que ce n’est pas toujours facile de se démarquer, merci pour ces précieux conseils qui nous prouvent qu’on peut malgré tout s’améliorer.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Philippe,
      Je pense que tu tiens « le bon bout » comme on dit !
      Merci pour to partage d’expérience !

      Belle journée

  2. Salut Eric,a tous,

    Un article très intéressant,de bons conseils,dans les grandes lignes je rejoint Philippe…. »ne pas suivre la foule » si l’on veut faire des clichés originaux…..

    Merci Eric

    1. Eric Heymans

      Salut p’titJo
      Merci pour ton passage ici .. que j’apprécie toujours.
      (je me dis à chaque fois : si p’titJo laisse un mot, c’est gagné .. )

      Belle journée à toi

    1. Eric Heymans

      Bonjour Didier,

      En effet, il est parfois compliqué de trouver les bons points de vue …
      Parfois j’aimerais avoir un hélico ..

      Belle journée

  3. Philippe Lagarde

    Excellent article. Je rajouterai que la photo originale se construit, et prend du temps. Je suis éditeur de cartes postales pour la Cité de Carcassonne, et la question de la photo originale est vraiment vitale dans ce contexte. Ne pas hésiter à faire du repérage s’il fait mauvais, avec une boussole en main pour anticiper les mouvements du soleil. Ne pas hésiter à revenir 10 fois au même endroit. Et ne pas hésiter à y aller seul, les copains et la famille se lassent vite 😉

    1. Eric Heymans

      Bonjour Philippe

      Merci !

      J’imagine à quel point le besoin d’originalité doit se faire sentir lorsqu’on parle de carte postale.
      Pour se vendre, elles doivent l’être !

      Belle journée

  4. Dely Thierry

    Je suis d’accord avec cet article ainsi qu’avec les commentaires précédents par contre, la gestion de la lumière me semble quelque peu « oublié ».
    Photographier c’est écrire avec de la lumière, sur ce genre de site grandiose, une photo originale qui provoque un « waouh » pour moi se réalise soit au coucher soit au lever du soleil et dans tous les cas très difficilement à 10h30 comme mentionné dans l’article (mis a part un jour venteux avec un ciel chargé et en pose longue ) ou alors de nuit (oui, j’en ai en light painting)…
    Merci pour tous vos partages et articles très intéressant.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Thierry

      Merci de parler de la lumière. Il est vrai que je l’évoque avec un exemple pris sur Flickr mais je n’en ai pas fait un des points à retenir.
      Il est pourtant très important d’en tenir compte puisque ces moments offrent bien souvent de bien belles surprises.

      Merci pour cet ajout !

      PS : j’ai été très paresseux ce jour là. 10h30 était le plus tôt que je pouvais faire.

      Belle journée

  5. Merci Eric de me montrer que la fraction de seconde du declic n’est que le prolongement d’une longue reflexion.
    Merci pour vos conseils mis en images.

  6. Salut Eric,

    Comme d’habitude, un billet très sympa !
    Il y a derrière chacun de tes articles une vraie réflexion, sans compter le soin que tu prends pour expliquer ta démarche photographique.

    Tu publies peu mais à chaque fois je sais que je vais me régaler 🙂

    Amicalement,
    Fabien

    1. Eric Heymans

      Bonjour Fabien

      Cela me fait plaisir de te voir ici.
      Je dois dire que l’humain derrière l’objectif m’intéresse de plus en plus, et finalement plus que la technique de l’appareil qu’il tient en main, même si cette technique doit être acquise.

      J’espère que tes cours photos fonctionnent bien 😉

      Belle journée à toi.

  7. Et oui, tout semble être si simple avec vous et d’une telle évidence. On apprend à regarder autrement , merci pour ça !
    Les photos en noir et blanc sont mes préférées

  8. Merci pour cet article
    je suis d’accord il faut sortir de la carte postale.
    article à lire et à relire
    Amicalement
    Geneviève

    1. Eric Heymans

      Bonjour Geneviève

      Phillipe Lagarde (ici plus haut dans les commentaires) ne sera peut-être pas d’accord !
      Il disait que dans son métier (éditer des cartes postales), il est vraiment nécessaire de sortir des sentiers battus.

      Ceci dit, il est vrai que cette expression est communément utilisée pour désigner un paysage « déjà vu »

      Belle journée

  9. Bonjour,
    Un bel endroit surtout à la fin du jour, le soleil couché, l’éclairage du pont est très spectaculaire , tout comme l’attaque des moustiques…
    merci pour ces pistes,
    Chris.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Chris.

      Et oui … les moustiques … compagnons de l’infortuné photographe téméraire.
      A ce propos, j’en ai appris une bien bonne cette année : en Camargue, ils ne traitent plus les eaux stagnantes contre les larves.
      Du coup, toute la région (et au delà) est infestée… Pas cool !

      Belle journée

  10. Merci Eric pour ce partage d’expérience qui nous aide à voir autrement.
    On en a besoin pour progresser.
    Heureusement, on voit de plus en plus de photographes en recherche d’angles de vue intéressants pour éviter les photos « calendrier » ou « carte postale ».
    Et ceux-la, on les trouve en dehors des « spots à touristes » comme tu nous y invites.
    Dans ces lieux hyper fréquentés, la difficulté c’est aussi de capter l’angle original, la belle lumière ou le lieu sympa…sans touriste dans le champ !.. On n’a pas toujours le choix du bon moment.
    Amicalement, Alain

    1. Eric Heymans

      Bonjour Alain

      Le choix du bon moment est en effet souvent compromis.
      J’ai balayé les commentaires avant de commencer à répondre et je lisais l’avis de Patrice Niset qui n’a pas hésité à se débrouiller pour entrer en dehors des heures d’ouverture ..

      Belle journée

  11. Bonjour à tous ,
    Merci Eric pour ce billet très instructif et qui nous en met plein les yeux. C’est vraiment très gratifiant. Alors, on te remercie pour tout ce que tu transmet et pour ta grande connaissance. A très bientôt pour des nouvelles aventures…

  12. Il est un paramètre supplémentaire dont tu ne parles pas et que j’ai perso tenté au PDG. L’heure bleue … ce moment reste gravé dans ma mémoire non seulement pour les avantages évidents qu’il procure au photographe mais aussi pour l’ambiance générale : ce monument incroyable qui se dévoile au fur et à mesure que le jour se lève, c’est juste fantastique. J’ai même eu le privilège de partager ce moment de grâce avec un renard qui visiblement était intrigué par ma présence …

    Finalement la plus grande difficulté, c’est d’accéder au site dont tous les parkings sont fermés la nuit … mais j’ai rusé … comme le renard.

    1. Eric Heymans

      Bonjour nsiet .. héhé .. je plaisante

      Bonjour Patrice

      Tu as tout à fait raison et tu rejoins en cela Thierry Dely dans le fil de commentaire qui évoquait la même chose.
      J’aurais dû me rendre plus tôt sur place, mais ce matin là, je n’avais pas le « kick » …

      PS : pour les lecteurs de ce commentaire, je vous invite à découvrir le travail de Patrice ici :
      http://lesmiroirsdelombre.com/

      A bientôt et au plus tard pour ton expo !

      Belle journée

  13. Jean-claude alias gojec29

    Bonjour Eric,
    Bravo pour cette approche de la photo que j’essaye de partager mais j’ai encore évidemment plein de choses à appréhender, mais : m’en fou … j’ai l’temps … enfin j’espère du haut de mes 70 ans …
    J’adore ton cliché NB avec le tronc mort dans le Gardon ! Pour moi c’est la plus belle !
    Au vu des commentaires je partage pleinement l’avis de Philippe (premier commentaire) et je suis dans sa lignée …
    Bonne journée et encore merci …
    J-C/gojec29.

    1. Eric Heymans

      Merci Jean-Claude

      C’est amusant, je trouve cette photo assez peu réussie finalement. Raison pour laquelle je l’ai mise dans une gallerie. Comme quoi !

      Belle journée

  14. Trés beau sujet que le pont du Gard! Je n’habites pas loin mais je n’y suis pas retournée depuis petite.
    Trés belles photos, celles en noir et blanc sont superbes et pour la branche qui t’embétait pourquoi ne pas l’avoir enlevé car apparemment elle est morte?
    Merci de nous faire partager ton savoir ,j’adore la photo je suis passé d’un bridge a un canon 700d depuis peu et ce n’est pas toujours simple!
    Bonne journée et bonnes photos.
    laure

    1. Eric Heymans

      Bonjour Laure

      Ce qu’on ne voit pas sur l’image : je suis à flanc de colline. L’arbre se trouve à 3-4 mètres de moi et son pied .. 3-4 mètres plus bas. Impossible d’attraper cette branche sans mettre en péril mon intégrité physique.

      Bonne remarque toutefois, lorsque c’est possible.

      Belle journée

  15. Merci pour cet article inintéressant et instructif 🙂
    J’ai un peu le même problème avec la Cathédrale de Chartres,que l’on voit finalement toujours sous le même angle, c’est dur de sortir des sentiers battus 😉 C’est effectivement là qu’il faut faire preuve de créativité et d’originalité pour trouver la photo que personne n’a encore faite 😉

    1. Eric Heymans

      Bonjour kromatographe
      J’imagine très bien la situation.
      En plus, un tel monument se trouve n ville et n’offre pas tellement de possibilité « d’attaquer » sous un angle nouveau !

      Belle journée

      1. Bonsoir Eric et kromatographe,
        Dans de telles situations comme à Liège par exemple, nous avons quelques fois repérés des points de vue « en altitude », en clair, des buildings et autres hauts bâtiments qui entourent le sujet tant convoité.
        Comme certains sont occupés par des entreprises et sociétés, nous nous y présentions sans aucune fanfaronnade ni prétention mais en demandant s’il était possible de prendre des photos depuis tel endroit vers telle heure (pour la lumière).
        Généralement, les gens sont surpris et se prennent au jeu (pas des heures non plus), contents de participer à leur manière à notre passion. Et en retour nous prenons une photo de groupe du personnel du bureau.
        Je ne garantis pas que cela fonctionne toujours et partout mais demander ne coûte rien. Et l’angle de prise de vue est original !

        Ps : encore un bel article superbement illustré Eric, merci !

      2. Eric Heymans

        Bonjour Ben & Sam
        Quand la créativité dépasse le simple cadre (c’est le cas de le dire’ de la photographie !
        Voilà comment je pourrais intituler votre commentaire.
        Bel exemple de débrouillardise.

        PS : Merci…

        Belle journée

  16. SALUT Eric,
    Très bon article, et Je suis d’accord avec cet article ,Un bel endroit, surtout à la fin de la journée, le coucher du soleil, l’éclairage sur le pont incroyable
    merci pour ces conseil

    1. Eric Heymans

      Bonjour Jon Maro.

      J’y retournerai pour profiter de cette lumière, c’est sur !

      A bientôt !

  17. Bonjour
    Tout d’abord je tiens à vous dire que votre site est très intéressant et apporte beaucoup à une « débutante moyenne » (est ce que ça se dit…?!) comme moi.
    Je pense avoir pas mal de connaissances sur la technique de prise de vue, mais ce qu’il me manque c’est la pratique (et surtout le temps de pratiquer…)
    En ce qui concerne l’article, je dois dire que des photos du pont du gard, j’en ai pas mal (j’habite à 10km), mais elles sont… banales.
    Vivement les jours un peu plus beaux pour mettre en pratique, car par le temps actuel, les pieds dans l’eau, c’est brrr!

    1. Eric Heymans

      Bonjour Mélanie.

      Peu importe la dénomination (débutante, confirmée, moyenne, avancée), c’est l’envie de progresser qui prime.
      Et vous me semblez animée par cette intention.

      Vous habitez près de là …. je suis jaloux … 🙂

      Belle journée … et vivement que l’eau soit plus chaude.

  18. Hello, superbe article encore une fois. J ai apprécié également tes photos avec les troncs en premiers plans ah ce noir et blanc.
    Par contre je trouve intéressant parfois de photographier les touristes devant les monuments ou sites connus, peut être parcque je ne gère pas encore mon nouvel appareil. A Londres ce mois ci devant la tower bridge et buckingam palace, j ai pris différents groupes de touristes de masse et ça fait des photos qui ont du punch….même si techniquement c est pas encore ca! Encore merci pr ton blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez Informé !

Faites comme + de 6.000 photographes passionnés qui reçoivent mes articles dans leur boite de messagerie.

Je ne partagerai jamais vos données avec des tiers et, moi aussi, je déteste le spam.

10 Conseils en + 

Améliorez votre approche de la photo dès maintenant avec mon guide de 10 conseils pratiques en 50 pages. 

Je n'envoie pas de spam et ne partagerai jamais vos données avec des tiers

Send this to a friend