Conserver ces données

Nik Collection 3: Le flux de travail non-destructif est-il enfin là ?

Depuis sa création, alors qu’elle était encore Nik Software, la suite logicielle de développement photo Nik Collection n’a jamais offert la possibilité de revenir sur des réglages faits en son sein après avoir sauvegardé l’image.

Est-ce que cette édition 2020 de la Nik Collection 3 apporte du nouveau de ce côté ?

Oui, mais !

Au delà de cette réponse, je m’attarderai sur les autres nouveautés et je reviendrai sur mon coup de sang en juin 2019 concernant la version 2.

Si vous ne connaissez pas Nik Collection, je vous invite à revenir sur l’un des articles que j’ai écrit ou de vous rendre directement sur le site web de DXO qui explique les principaux atouts de la suite logicielle. Vous pouvez aussi visualiser cette rapide démo (en vidéo) de Nik Collection 3 que fait Sylvain Lepoutre de « Mon Petit Reflex ».

De mon point de vue, et quelles que soient mes conclusions, cette suite que j’utilise depuis toujours reste un maître-achat.

Flux de travail non-destructif

Ce que dit DXO de Nik Collection 3

Nik Collection 3 - Annonce du flux de travail non-destructif
Capture d’écran du site de DXO

« … des fonctionnalités bien pensées pour gagner du temps, comme le flux de travail non destructif… « 

L’annonce est claire, sans ambiguïté et pleine de promesses.

Comme en juin 2019, lors de l’annonce de la possibilité d’utiliser les U-Points avec les fichiers Raw, j’ai acheté la mise à jour pour aller vérifier de quoi il en retourne exactement.

Voyons cela dans la pratique.

Ce qu’il en est réellement

Bonne nouvelle, le flux de travail de Nik Collection 3 est bien non-destructif, et c’est une avancée majeure par rapport aux versions plus anciennes, mais dans un certain cadre.

En effet, je vais devoir nuancer ou préciser la notion de « flux de travail » pour qu’elle puisse coller à la définition de DXO.

Une fois le contexte et la procédure assimilés, vous aurez avoir facile à vous en sortir.

Nik Collection 3 - Description du flux de travail non-destructif
Capture d’écran du site DXO

Vous le lisez sur l’image ci-dessus : « Exportez des images au format TIFF depuis Adobe Lightroom Classic et ajustez vos modifications de plugin autant de fois que vous le souhaitez tout en conservant vos modifications d’origine qui restent réversibles ».

Le fait que « plugin » soit au singulier à son importance.

J’y reviendrai quelques lignes plus loin lorsque je parlerai de la paire Nik Collection et Lightroom Classic.

Avant tout, et pour rappel parce que cela ne date pas d’hier, Nik Collection fonctionne parfaitement avec Adobe Photoshop dans lequel, et pour autant que vous utilisiez les « smart objects », le flux de travail est non-destructif.

C’est comme ça depuis que la suite de plugins s’appelait encore Nik Software et avant même son passage entre les mains de Google.

Cependant, tous les photographes ne sont pas des experts de Photoshop et nombre d’entre-eux utilisent des logiciels moins tortueux à appréhender comme, évidemment, Lightroom Classic ou PhotoLab (de DxO) mais aussi Luminar, Capture One, On One ou Affinity Photo pour ne citer qu’eux.

A ce propos, tous les logiciels d’édition photo capables d’ouvrir des plugins Photoshop sont, en principe, des candidats hébergeurs pour les plugins de Nik Collection 3.

Notez bien que lors de l’installation, Nik Collection a bien repéré les produits d’Abobe (LR et PS) ou de DxO (Photolab) mais pas, par exemple, Affinity photo qui est installé sur mon ordi (Mac). J’imagine qu’il faudra ouvrir Afinity Photo et aller chercher les plugins manuellement.

Ok.

Lançons-nous maintenant au coeur du sujet.

Flux de travail non-destructif dans Lightroom Classic

Le principe de fonctionnement de Nik Collection 3 dans Lightroom Classic reste inchangé. Vous appelez le plugin de votre choix en utilisant le menu contextuel qui apparaît lorsque vous faites un clic droit sur l’image que vous voulez traiter.

Si vous souhaitez ouvrir Color Efex Pro, Dfine, Perspective Efex (nouveau), Sharpener Pro ou Viveza, vous choisissez l’option de menu « éditer dans » ou « modifier dans ».

Pour ouvrir le fichier en tant que « smart object » dans Photoshop c’est aussi là que cela se passe.

Ouvrir Nik Collection 3 depuis Lightroom
Menu contextuel de Lightroom

Si vous souhaitez ouvrir HDR Efex Pro, vous choisirez « Exporter ». Notez que si vous souhaitez ouvrir plusieurs fichiers à éditer dans HDE Efex Pro, il faut les sélectionner avant de faire le clic droit sur l’un d’eux.

Ouvrir Nik Collection 3 - HDR Efex Pro -  depuis Lightroom Classic
Pour lancer HDR EFEX PRO

Rien de particulier ou de neuf puisque ce fonctionnement date de la nuit des temps.

Si vous utilisez Nik Collection 3 depuis un autre logiciel, n’hésitez pas à décrire dans les commentaires sous l’article la marche à suivre pour ouvrir les plugins depuis le logiciel en question.

Si vous ouvrez un plugin pour la première fois depuis un fichier RAW particulier, vous verrez que seule l’option « Modifier une copie avec les ajustements Lightroom » est disponible. Les autres options sont grisées.

Choix des options dans Nik Collection 3
A partir d’un RAW, une seule option

Pour que le flux non-destructif fonctionne, vous devez choisir le format TIFF et cocher l’option « Sauvegarder pour des modifications ultérieures » (ou quelle que soit la traduction réelle).

Sauver pour modification ultérieure dans Nik Collection 3
Cochez la case

Dans mon cas, le fichier RAW fait 23,4 MB. Si je choisis un fichier TIFF 16 bits et que je coche l’option, le fichier 16 bits créé fait 208 MB ou 108 MB en 8 bits.

En 16 bits, cela fait donc près de 9 fois la taille initiale.

Si je ne coche pas l’option de sauvegarde ultérieure, le fichier fait 120 MB en 16 bits et 60 MB en 8 bits, mais alors je ne retrouve pas les réglages, et ce n’est pas le but.

Il faudra tenir compte de ces tailles, surtout si votre fichier RAW est déjà bien fourni, comme c’est le cas pour les capteurs de hautes définitions.

Même si vous ne sauvegardez pas le fichier TIFF, le plugin crée un TIFF puisqu’il en a besoin pour vous montrer l’image.

Pour retrouver vos modifications, il faut que vous fassiez un clic droit sur le fichier TIFF créé et que vous choisissiez l’option « Modifier l’original ».

Choisir la bonne option d'édition pour retrouver ses réglages dans Nik Collection 3
Choisir la bonne option pour retrouver ses modifications

Ensuite, et je me demande si c’est tout à fait normal parce que j’ai vu une vidéo dans laquelle ce n’était pas le cas, Lightroom demande si il doit écraser les paramètres sur le disque. Si vous sélectionnez cette option, vous ne retrouverez pas vos réglages. Il faut donc cliquer sur « Annuler ».

Si ce message n’apparaît pas pour vous ou si vous identifiez le contexte dans lequel il apparaît, dites-le en commentaire.

Un message Lightroom lors de l'édition
Dans ce cas, cliquez sur « Annuler »

A partir de là, vous retrouvez vos réglages et vous pouvez les modifier.

Cela ressemble un peu à une sinécure mais on attrape vite le truc.

Limitations

Dès que j’ai vu que cela fonctionnait, mon cerveau s’est mis à produire des idées saugrenues que je partage avec vous:

  • Puis-je retrouver des modifications à partir de tous les plugins de la suite ?
    Vous retrouvez vos modifications à partir de tous les plugins « historiques » de la suite, c’est-à-dire Viveza, Dfine, Silver Efex Pro, Color Efex Pro, Sharpener Pro, Analog Efex Pro et HDR Efex Pro.
    Le plugin ajouté par DxO – perspective Efex – n’offre pas cette fonctionnalité.
    Je parle de ce plugin plus bas, dans la section des autres nouveautés.
  • Si je fais des modifications à partir d’un plugin, disons Viveza, est-ce que je retrouve les modifications faites si j’édite ensuite le fichier TIFF dans un autre plugin ?
    Non, et cela semble logique.
    Dans cette optique d’utilisation d’un plugin derrière l’autre, il vaut mieux ouvrir une copie que de travailler sur le fichier original. La contrainte devenant alors la multiplication des fichiers TIFF et la place qu’ils prennent sur votre disque.
    C’est pour cette raison, qu’au début de cet article, je vous disais que le fait que « plugin » soit écrit au singulier avait son importance.
  • Si je crée une copie virtuelle du fichier TIFF sauvegardé avec mes modifications, est-ce que je retrouve ces modifications ?
    Oui, si vous avez bien choisi « modifier l’original » dans le choix des modes d’édition lorsque vous lancez Nik Collection 3 depuis la copie virtuelle.
    Mais dans ce cas, l’original sera aussi modifié par les ajustements que vous pensiez faire depuis une copie virtuelle.
  • J’ai bossé sur un fichier il y a `4 mois, est-ce que j’ai un moyen de retrouver avec certitude à partir de quel plugin j’ai fait les modifications originales ?
    Non.
    Cependant, le traitement en lui-même donne une bonne indication du plugin utilisé.
    Pour Silver Efex Pro, HDR Efex Pro ou Analog Efex Pro, cela sera plus clair que qu’entre Viveza et Color Efex Pro.
    Quant à Dfine, s’agissant d’un plugin de réduction du bruit numérique (fort efficace d’ailleurs), il sera difficile à détecter de visu.
    Je vous conseille donc d’ajouter un tag ou a label à votre copie TIFF.

Autres nouveautés de Nik Collection 3

Perspective Efex

DXO ajoute Perspective Efex dans la suite.

Il s’agit, en gros, de leur outil – très performant selon mon expérience – de correction des perspectives : DxO ViewPoint, qui est par ailleurs facturé 79€ ou, en promo, 50€ à l’heure où j’écris ces lignes.

Comparaison des menus de Perspective Efex dans Nik Collection 3 et de DXO ViewPoint
A gauche, Perspective Efex. A droite, DxO ViewPoint 3

Nul besoin de jouer au jeu des 7 erreurs.

Tout est pareil, sauf que..

Sauf que ViewPoint et Perspective Efex fonctionnent avec des paires d’Appareils / Optiques qui corrigent (si vous le souhaitez) automatiquement les déformations dues aux optiques concernées avec des mises à jour régulières du logiciel.

Je ne sais pas si ces mises à jour seront aussi fréquentes dans Perspective Efex puisqu’il faudrait mettre à jour toute la suite pour en bénéficier. Mais pourquoi pas, hein.

Selective Tools dans Photoshop

Capture d'écran des différents états de l'outil "Selective Tools" de Nik Collection 3 dans Photoshop
La nouvelle interface Nik Collection 3 dans Photoshop

Exit le vieil interface utilisateur tout gris des précédentes versions inchangées depuis des lustres.
Bienvenue les petits logos qui représentent chaque plugin.

Au delà de l’aspect esthétique, qui est plutôt flatteur et plus en adéquation avec l’environnement Photoshop, cette barre d’outils sélectif de Nik Collection 3 a plus d’une corde à son arc.

Dans un premier temps, vous voyez que vous pouvez la présenter sous une forme minimale (à gauche) ou étendue (au milieu). Cela se pratique via le petit icône représentant 2 points en haut, à gauche de la barre.

Ensuite, et pour autant que vous ayez définis des filtres favoris et/ou des recettes, vous verrez apparaître (dans la version étendue) une petite flèche à droite du plugin concerné. En cliquant sur cette flèche, vous ferez apparaître un sous-menu qui représente ces filtres ou ces recettes. En cliquant sur l’un d’entre-eux, vous appliquerez directement le filtre ou la recette à votre image dans Photoshop.

Photoshop crée alors un layer additionnel et le nomme du nom du filtre/de la recette et du plugin utilisé. Photoshop va le faire suivant 2 modes que vous pouvez choisir en cliquant sur la petite roue dentée qui se trouve en bas, à gauche.

Appliquer directement les réglages des plugins Nik Collection 3 dans Photoshop
Options qui définissent le comportement de Photoshop

Soit Photoshop ouvre le plugin si vous avez choisi « Appliquer dans Nik Collection », soit il applique directement le réglage (le filtre ou la recette) sans ouvrir Nik Collection si vous choisissez « Appliquer dans Photoshop ».

Cette deuxième option est très cool parce qu’elle fait gagner du temps.
Elle permet par exemple de cliquer sur différents filtres et de voir directement le résultat dans Photoshop pour, ensuite, sélectionner ce qui vous plait le plus.
A chaque clic, un layer additionnel est créé. Vous supprimez ensuite ceux qui ne vous conviennent pas.

Si vous venez de faire tout une série d’éditions avec l’un des plugins et que vous voulez appliquer ces réglages précis sur une autre image, sans avoir sauvegardé une recette, vous verrez aussi apparaître une option supplémentaire parmi vos favoris sous la forme d’un bouton « Last Edit » (Dernière Modification). Si vous cliquez sur ce bouton, Photoshop appliquera tous les paramètres de cette dernière modification sur votre image en cours.

Vous pouvez ainsi traiter rapidement plusieurs images d’une même série en leur appliquant les même réglages.

Des nouveautés intéressantes pour Photoshop, donc.

Bien vu, Nik Collection 3 !

Photolab Essential

Nik Collection 2, sortie en juin 2019, incluait DxO Photolab 2.
Ce logiciel ne fait plus partie de la version 3.

L’argumentation que je développais à ce moment là trouve tout son sens au travers de cette action puisque je dénonçais l’ambiguïté des annonces liées à l’utilisation des U-Points directement sur des RAW.

Pardon ?

U-Points ?

Vous n’avez jamais vu les U-Point à l’oeuvre ?
Parcourez cette vidéo de mon cru postée en 2017. Je vous montre leur utilisation dans Silver Efex Pro.

Ce qui ne change pas

Outre les corrections de bugs, les plugins en eux-mêmes demeurent pareil à eux-mêmes.

Cuvée 2012/2013 pour ce qui concerne l’interface, les réglages disponibles et on retrouve les recettes prédéfinies apparues avec la version 2, l’année passée.

Comme la suite fonctionne très bien depuis le début, c’est très acceptable. Pour moi en tout cas.

La suite est-elle faite pour vous ?

Si vous ne possédez pas déjà une version antérieure, c’est le bon moment d’investir. La suite apporte énormément d’outils qui facilitent le traitement des images. Le fait de pouvoir revenir sur les réglages passés apporte une valeur ajoutée.

Si une version antérieure fait déjà partie de votre arsenal, vous devrez vous poser la question de la valeur que représente le flux non-destructif et l’ajout de Perspective Efex.

Pour vous aider à franchir le pas, DXO offre 30% sur le prix pendant la période de lancement qui, si je ne m’abuse, court jusqu’au 30 juin 2020, tant sur le prix d’une nouvelle version que sur le prix de la mise à jour.

Pour ma part, j’ai fait la mise à jour, sans quoi je n’aurais pas su écrire l’article puisque contrairement à certains de mes collègues, je n’ai pas bénéficié de la version « beta » pour me faire la main.

Retrouvez les prix directement sur le site de DXO (pas d’affiliation, que du plaisir).

Je me suis donc calmé, comme vous l’avez compris, depuis l’année passée.
Autant je trouvais qu’à l’époque, DXO l’avait joué « border line », autant j’apprécie les efforts faits cette année pour cette Nik Collection 3.

Et vous ?

Livrez-moi vos impressions en commentaire. Je serai ravi de les lire et d’y répondre.

22 commentaires

  1. J’ai toujours de la peine à accepter que DxO réclame de l’argent pour un produit peu dévelopé depuis l’acqusition du logiciel de Google. J’ai payé USD 150.00 à l’époque, et je n’utilise ni LR/PS ou DxO Photolab (qui est certainement un logiciel de haute qualité mais beaucoup trop complèxe pour moi) dans lesquelles la collection semble être passablement intégrée.

    Dans Affinity Photo que j’aime beaucoup à travailler, l’usage de la Nik Collection est limité. Viveza2 fait de fausses couleurs, donc les U-points sont malheureusement pas utilisables dans Affinity Photo. Par contre, Silver Efex, Color Efex et Analog Efex fonctionnent. Depuis Capture One que j’ai commencé à apprendre depuis le lancement de la version Nikon, et que je trouve un excellent raw converter, je n’ai pas encore compris comment utiliser la Nik Collection. Donc, je reste à la version « Google » de 2012, et je rêve du jour où il y a un raw converter qui intègre l’entière collection de la même façon comme ça avait été le cas de Capture NX-2 avec Color Efex 3.

    • Bonjour Thomas,
      Je comprends tes hésitations puisque, de fait, les plugins en eux-mêmes, ne bougent pas d’un pouce.
      L’usage que tu fais des plugins dans Affinity Photo me semble correspondre à ton besoin.
      Nulle nécessité donc de changer.

      Belle journée !

      Psss : J’ai le même rêve que toi…

    • Je viens de trouver comment passer une photo de Capture One (excellent outil!) en TIFF à la collection. Donc, j’ai tout ce qu’il me faut.

  2. J’hésite à franchir le pas, je suis possesseur de DXO depuis plusieurs versions et travailler mes RAW directement dans celui-ci me semble intéressant. D’une autre côté, débourser une somme conséquente (même avec la réduction spéciale) alors que j’utilise la version Google gratuitement me fait réfléchir. Perspective Efex, c’est ViewPoint que j’ai déjà ! J’utilise Nik Collection en plugin dans PaintShop Pro, je ne sais toujours pas si cela sera possible avec la version DXO. Cela dit, c’est un ensemble d’outils dont j’ai du mal à me passer ( en version Google pour le moment).

    • Salut Eric,
      Attention, tu ne travailleras pas directement tes RAW dans Nik Collection.
      Lorsque tu ouvres un des plugins de Nik Colletion 3 depuis LR, il crée un TIFF (comme avant).
      Les modifications sont stockées dans le TIFF et pas avec le RAW.
      Si tu as déjà ViewPoint, la valeur ajoutée de la suite se trouve évidemment amputée.

      Belle journée !

  3. Merci Eric pour ce post intéressant. Tu te fais rare , mais la qualité est toujours au rendez vous.
    J’utilise la version gratuite de Google en plugin avec LR et m’en contente largement et n’ai jamais été tenté d’acheter la version DXO. En effet que ce soit Silfer Efex ou Color Effex par exemple , ces outils me servent autant comme « modèles » de résultats possibles que comme pré-set à appliquer. En regardant ce qui se passe quand on pousse les curseurs on apprend beaucoup et on parvient à obtenir soi même des résultats similaires en utilisant PS, LR ou autres. Donc peu importe que je rate quelques nouvelles opportunités. Cette démarche en dehors d’être très formatrice est très ludique donne au moins l’impression que nous faisons travailler nos neurones.
    Par contre j’ai toujours pesté contre l’impossibilité de garder en mémoire quelque part la chaîne des traitements de façon à pouvoir revenir dessus n’importe quand, comme avec l’historique LR et à fortiori PS. Cette annonce change la donne et je pense que je vais profiter de l’offre promo pour l’acheter. OK, 100€ ça n’est pas rien mais ça me fait finalement moins enrager que d’acheter des fruits qui coûtent un bras sur les marchés ou en hypers et qui sont inconsommables….et à la fin de l’année ça fait plus que 100€ qui partent à la poubelle!!!

    • Bonjour Alain,
      Merci pour ton compliment.
      J’ai moi aussi souvent utilisé Nik Collection en poussant les curseurs pour « comprendre ».
      Une précision : lorsque tu ouvres le plugin avec des modifications sauvegardées, tu retrouves les réglages, mais pas l’historique (qui se trouve dans le menu de gauche).
      Ceci dit, ce n’est pas très grave (en tout cas pour moi).

      Belle journée !

    • 70€ c’est peut-être en mise à jour, pour moi qui n’aie pas la suite mais qui suis possesseur de DXO c’est 100€. Pas de cadeau pour les clients ! Je suis un peu dur avec eux mais je dois reconnaître que leur service technique a été très compétent pour résoudre un problème technique liée à la mémoire cache de mon PC qui limitait le traitement par lots dans DXO.

    • Bonjour Robert,

      La mise à jour est à 79€ et, pendant le lancement, avec 30% additionnels, à 55,30€

      Belle journée !

  4. Bonjour Eric,
    Je suis sur ton travail sur la Nik Collection depuis longtemps et tes éclaircissements m’ont beaucoup aidé. Je travaille principalement sur des scans n&b et Silver Efex m’est très utile. Moi aussi, j’ai craqué pour la version 3 de DxO, après avoir longtemps utilisé la version gratuite.
    Je veux juste te dire ici que je n’arrive pas à voir les copies d’écran du site DxO que tu présentes, je ne sais pas pourquoi mais c’est assez frustrant.

  5. Bonjour Eric,
    Je désire savoir si le système d’exploitation Windows Seven 64 bits qui équipe mon PC est valable pour l’emploi de Nick Collection 3 de DXO.
    C’est préférable d’être renseigné avant l’achat !
    Merci de votre réponse.
    Cordialement,
    Jacques

    • Bonjour Jacques,
      Votre commentaire m’avait échappé.
      D’après DxO sur cette page , la réponse est non pour la version 3.
      Curieusement, les versions antérieures sont supportées.
      Belle journée !

       

  6. Bonjour et merci pour votre article
    Toutefois je n’arrive pas à trouver l’info sur le flux de travail entre dxo photolab et nik…. vous évoquez lightroom et photoshop
    J’aimerais savoir si en acquérant dxophotolab 4, les plugin nik sont accessibles et dans quelle mesure. Aller retour possible, sur quel format…
    Je m’explique : jusqu’à présent j’utilisais la version 4 de lightroom qui me suffisait, mais venant de passer d’un 5D3 au R6, adieu lightroom…. et donc je me pose la question de passer sur dxophotolab + nik, ou bien lightroom + Photoshop + nik. Si le lien est facile et fluide entre dxo et nik alors je me tournerai vers cette solution car l’abonnement de lightroom me gêne
    Bref j’espère avoir été assez clair… merci

    • J’ai envie de répondre : il y a une vie de photographe sans Adobe, tous les magazines de photographie font la  » promo  » de Lightroom et Photoshop avec articles et couvertures pourtant il est possible de se passer de ces deux logiciels.
      Certains autres logiciels concurrents ont le droit à quelques lignes, voir un article dans le meilleur des cas, d’autres sont relégués aux oubliettes comme PaintShop Pro et les autres produits Corel par exemple. DXO qui est un logiciel français échappe un peu à la moulinette Adobe et heureusement !
      J’utilise désormais uniquement DXO avec NIK Collection et cela suffit à mon bonheur de photographe.

    • Bonjour Eric,

      Merci pour votre commentaire qui témoigne de ce que beaucoup de photographes pensent.

      Belle journée !
      #StaySafe

    • Bonjour Pierre,

      Le flux de travail entre DxO PhotoLab 4 et Nik Collection, tous deux produits par DxO, est simple et s’apparente à celui observé avec Lightroom Classic ou Photoshop.
      Lorsque les deux produits sont installés, vous voyez apparaître, dans DxO, à la droite du ruban qui affiche les miniatures au bas de l’espace de travail, un bouton « Nik Collection.

      Après avoir sélectionné une image, tant dans la librairie que dans l’espace de développement, vous cliquez sur ce bouton et une boite de dialogue apparaît qui vous propose les plugins de la suite. Choisissez l’un d’entre eux et l’image sélectionnée se retrouve dans l’espace de travail Nik Collection.

      A partir de là, le comportement de Nik Collection est le même que dans Lightroom Classic. Le plugin crée un TIFF dont vous pouvez, ou pas, sauvegarder l’historique (dans le TIFF).
      Après avoir sauvegarder l’image, vous la retrouvez dans le meme dossier que l’image d’origine, avec le même nom et un suffixe.

      Mis à part l’ouverture de l’image dans Nik Collection, le reste du processus est similaire à ce que je décrit dans l’article.

      Pour avoir Nik Collection dans Photolab 4, vous devez acquérir la suite de plugins en plus de PhotoLab. La suite n’est pas incluse.Il y a, pour le moment, une promo à -30% . Si vous achetez PL4 Elite+NC3 rapidement, vous payerez 225€ au lieu de 348€.
      Si vous n’avez pas besoin de la version Elite, vous économiserez 25€.
      Les différences sont expliquées ici sur le site de DxO.

      Belle journée !
      #StaySafe

  7. Bonjour et merci de ces éclaircissements !
    Utilisateur de Photolab 2 depuis 2 ans maintenant, j’en suis pleinement satisfait. J’hésite à acheter le 4 pour le flux de travail amélioré, vu qu’il m’est proposé à 70€, mais c’est une autre histoire…
    Je n’utilise ni LR ni PS (ou exceptionellement) pour deux raisons :
    – L’abonnement est inadapté (et coûteux !) pour les amateurs comme moi (si déjà on est capable d’exploiter pleinement toutes les fonctionnalités du logiciel c’est déjà bien, alors de là à ressentir le besoin d’un nouvel algorythme ou d’un nouveau module tous les ans…)
    – Pour une fois qu’un produit Français est capable de tenir la dragée hautes aux concurrents du monde entier, ce serait bien dommage de les laisser tomber…
    Bref tout ça pour dire que je souhaiterais comme Pierre utiliser PL 2 ou 4 avec la Nik C 3 (surtout pour HDR et Perspective) et j’aimerais savoir si j’ai bien compris :
    le fait de générer un fichier TIFF pour le plug-in veut-il bien dire que tous les réglages de développement du RAW (balance, luminosité(s), couleurs…) doivent être fait avant et le plug-in lancé en dernier ?
    Et si c’est le cas cela veut-il dire qu’une fois la modification du plug-in faite, on ne peut plus utiliser aussi finement les réglages de developpement de PL (par ex : PRIME n’est plus disponible ?)
    Je ne sais pas si ma question est claire…

    • Bonjour Nicolas,

      J’ai compris votre question qui est donc claire… au moins pour moi.

      DEEP et DEEP PRIME ne sont applicables que sur des fichiers RAW. Pas sur des Tiff, ni sur des Jpeg, pas plus que sur des fichiers DNG, qui, tous, doivent se contenter de HQ.
      Donc, non, PhotoLab 4 ne permet pas l’application de ces technologies sur le Tiff généré par Nik Collection.

      Sur ces formats de fichiers, vous pouvez utiliser DFine (dans la suite Nik Collection) qui fonctionne déjà très bien et dont les résultats, après vous être penché sur son fonctionnement, sont selon moi très proches de PRIME, voir de DEEP PRIME en travaillant sur les micro-contrastes.

      Mais il ne faut pas pour autant faire toutes les corrections RAW avant de passer par Nik Collection puisque, en dehors de PRIME et DEEP PRIME, et à ma connaissance, toutes les autres fonctions de réglage d’une image sont disponibles pour tous les formats de fichiers.

      Vous pourriez être frustré d’être face à cette impossibilité mais si vous considérez que la gestion du bruit doit être l’une des premières étapes du développement, vous pourrez l’accepter plus facilement.

      Je vous souhaite une belle journée !

Laisser un commentaire

10 Conseils en + 

Améliorez votre approche de la photo dès maintenant avec mon guide de 10 conseils pratiques en 50 pages. 

Je n'envoie pas de spam et ne partagerai jamais vos données avec des tiers