Choisir un appareil photo numérique : Combien de pixels ?

Au moment de choisir un appareil photo numérique, arrive toujours cette question : combien de pixels ?

A peu près 80% des arguments de vente vont vous faire l’éloge de la définition : beaucoup de pixels, c’est bien.
Oui, mais …

Choisir un appareil photo numérique n’est pas simple!

Les constructeurs nous ont fait  la joie de participer à une course aux pixels qui les a conduit à nous proposer de plus en plus de « définition » (les Méga Pixels que l’on trouve sur tous les descriptifs de vente).

Ces dernières années, les constructeurs ont (un peu) ralenti la cadence pour se concentrer sur les capacités en basse lumière des capteurs (vous savez, l’art de prendre des images de bonne qualité dans la pénombre sans flash).

En 2012, Nikon avait frappé un grand coup en mettant sur le marché la paire Nikon D800 / Nikon D800E qui offrait une définition de 36Mpx (Millions de pixels) alors que le marché plafonnait environ autour des 24Mpx.

Plus récemment encore, Nikon a mis 46Mpx dans le D850 (le « reflex » haut de gamme) et, par exemple, Sony a mis 42,4Mpx dans son AR7III.
Vous trouverez des exemples similaires chez Canon et dans d’autres marques.

La course semble donc repartie de plus belle !

Je vous propose de nous arrêter quelques instant sur l’intérêt de cette abondance de pixels avant que vous ne décidiez de choisir un appareil photo numérique.

Pour choisir un appareil photo numérique, je réfléchi

Je réfléchi à quoi ? A ce que je vais en faire : non. A ce que je vais faire de mes images : oui !

Avez-vous un téléviseur HD1080 de 42 pouces ?  Cool ! Vous êtes certainement content des images que vous voyez (j’espère).
La définition de votre téléviseur est de 1920 x 1080 = 2.073.600 px = 2Mpx .   Vous lisez bien : 2 Méga pixels

Un Nikon D800 – Nikon D810 de 36Mpx produit des images de 7360 x 4912 pixels; un Nikon D3200 (disponible en seconde main) produit des images de 6016 x 4000 pixels.

A gauche, voici ce que représente (à peu près) une image de votre téléviseur HD1080 comparé à l’image que produit un Nikon D800/D810.

Si vous affichez cette image sur votre téléviseur en utilisant la pleine définition de l’image, vous ne verrez qu’une portion de celle-ci. Pour l’afficher entièrement, votre téléviseur adaptera automatiquement les dimensions de la photo pour que vous puissiez l’admirez dans son entièreté.

Vous avez surement aussi déjà vu des images sur Facebook. La définition standard  de ces images est de 960px sur la plus grande longueur (plus si vous optez pour le chargement d’images en « haute » qualité : 2048px).

Le questionnement est donc bien réel : avez-vous besoin de tant de pixels pour un usage courant tel que le partage sur  Facebook, Instagram et autres Tweeter ?

Prenons Facebook comme exemple : lorsque vous chargez des images, Facebook les compresse de telle manière à en diminuer le poids informatique. L’idée générale est de préserver les capacités de stockage en optimisant au maximum le rapport qualité visuelle/poids du fichier. 

En pratique, et si vous chargez une image de 2048px, la photo conserve ses dimensions mais le logiciel de compression « réunit » plusieurs pixels ensemble et en fait une moyenne visuellement acceptable.

Sur la majorité des appareils photos, vous trouverez aussi ces algorithmes de compression puisque vous avez la possibilité de sauvegarder vos images dans différentes tailles (L,M,S pour Large, Medium, Small) mais aussi dans différentes qualités (High, Medium, Low).

Au plus basse est la qualité pour une même taille, au plus le fichier est « léger » (son poids informatique en Mega Bytes diminue).

C’est pour cette raison que le solde de photos que vous pouvez stocker sur votre carte mémoire augmente considérablement quand vous diminuez la qualité du fichier à sauvegarder !

Alors, avant de vous laisser convaincre par les constructeurs que vous avez besoin de tous ces pixels, remémorez-vous l’aspect le plus important :

Que vais-je faire de mes images ?

Qui peut le plus peut le moins

Cependant, il y un élément qu’il faut garder à l’esprit : qui peut le plus peut le moins.

Quand il s’agit de recadrer l’image dans un logiciel, il vaut mieux en avoir plus que moins, ce qui permet parfois de rattraper des erreurs lors de la composition.

Si vous voulez aussi des infos sur les densités de pixels sur une surface équivalente, lisez aussi ceci l’article : Capteurs et bruit numérique

Si vous envisagez d’imprimer vos images, et spécialement si vous envisagez des grands formats, alors vous orientez vers des capteurs de haute définition est une excellente idée puisque la richesse des détails s’apprécie vraiment sur un support en papier.

Avec ces infos, choisir un appareil photo numérique devrait être un peu plus facile.

Et Vous ?

Quelle importance a le fait d’avoir beaucoup de pixels? Sur quels supports envoyez-vous vos photos (Facebook, autre ..) ? Imprimez-vous vos photos ? Sur quoi ? En quel format ?

 

23 réflexions sur “Choisir un appareil photo numérique : Combien de pixels ?”

  1. Olivier Beine

    16mégapixels dans mon réflex, et récemment shooting à 6mégapixels pour une soirée et mise sur le web en live ! Très suffisant dans ce cadre…même encore trop !

    Les 16mégapixels ? Oui mais pas encore fait d’agrandissement en tirant parti…

    Besoin de plus? Certainement pas ! Ou alors de plus de disques durs !

    1. Eric Heymans

      Penser « finalité » permet effectivement d’adapter la manière dont la production d’une photo (ou une série) est envisagée.
      J’aime beaucoup la remarque sur l’espace de stockage .. 🙂
      Merci, Olivier, pour ton passage.. 🙂

  2. rare de voir un article raisonnable sur ce sujet !

    je garde la plupart de mes photos en format HD (1080 pix. de haut). c’est très suffisant pour un écran ou un tirage en 13×18 voire A4 que l’on regarde à 30 ou 40 cm. (petite précison: la définition de 300dpi indiqué ci-dessus est celle qui est exigée en imprimerie)

    beaucoup de pixels c’est bien… pour recadrer. ça fait gagner un rapport de 3 ou 4 en optique (si la photo d’origine est très nette).

    c’est bien aussi pour un geek qui observe ses tirages à la loupe. mais il y a un piège : au delà de la limite actuelle (12 à 16 Mpix) il faut de très bonnes optiques (très chères)qui doivent être plus performantes que le capteur (meilleure défintion).
    ce n’est sans doute pas un hasard si les capteurs grand-public marquent un peu le pas depuis 3 ans… on ne s’en plaindra pas, les efforts portent maintenant sur le bruit numérique. enfin !!!

    1. Guillaume E.

      Effectivement, les optiques jouent beaucoup. Maintenant, dire qu’une bonne optique coute forcément très cher, ce n’est pas toujours vrai. Un 50mm f/1.8 (ou f/1.4 selon les marques) est d’excellente facture et ne coute en général que 100e.

  3. Guillaume E.

    C’est un avis personnel mais de la Full-HD (1920×1080) sur un écran 42 pouces, c’est moche. De manière générale, je trouve que passé 20-24″, le 1080p n’est pas suffisante (je passerais les débats sur « t’as qu’à te mettre plus loin » qui me font penser à la publicité de Free sur JMMPP).

    Revenons à la photo. Est-ce que prendre une grande définition est bien ? Je répondrais oui. Parce que :

    – d’une part, l’impression est plus gourmande que la FullHD, surtout sur du grand format. Une page A4 à 300dpi nécessite 3508×2480 pixels (8,7 Mpx). Donc imaginez du A3 qui est 4 fois plus grand.

    – d’autre part, plus la définition est grand, plus la capacité de crop sera grande. Pour reprendre les valeurs de l’article sur le Nikon D800e avec ses 36,3 Mpix, une image de 7360 x 4912 coupé en 4 entre juste dans du A4 (et c’est pas tout le monde qui a du 36,3 Mpx).
    Alors vous allez me dire « je foire pas mes compositions au point de couper en 4 ». Et là, je vous répondrais que ça dépend de la discipline. En photographie animalière par exemple, on utilise principalement des téléobjectifs à focale fixe. Si on peut choisir de se positionner, un animal ne fait que très rarement ce qu’on attend de lui. Aussi, il arrive de devoir shooter sans avoir la possibilité de recadrer ou de se rapprocher (le sujet attendant rarement en tapant la pose).
    Même exemple avec la photographie sportive qui nécessite des téléobjectifs à focale fixe et qui demandent des photos dans l’action.

    Est-ce qu’on doit choisir son appareil/boitier par rapport au nombre de pixel ?

    Non. Enfin oui mais pas seulement. A moins d’avoir du choix entre 3 et 40 Mpx, ça ne doit pas être le premier critère.

    Pour conclure, pour moi, c’est un point à ne pas négliger mais il ne faut pas exclure les autres caractéristiques de l’appareil.

  4. olivier Breuer

    Je vois les choses autrement.

    Je fais de la photographie pour le plaisir. Mais aussi de ma famille, et de mon fils. Depuis sa naissance, j’essaye d’en avoir de très belles dans des tas de situations différentes. Je fais aussi cela pour le futur. J’espère que dans 20 ans, mon fils les regardera. Que dans 50 ans, nos petits enfants les regarderont.

    Mais dans 50 ans, quelles seront les résolutions de nos téléviseurs et de nos ordinateurs ???

    Alors oui, au plus il y a de pixels, au mieux c’est 🙂 Surtout pour mes futurs petits enfants et pour leur progéniture …

  5. Bonjour,
    Je suis souvent tenté de shooter au max des capacités de mon reflex c’est à dire 22 Mpx. En lisant cet article, je me rends compte qu’il n’est pas nécessaire de shooter à ce niveau là.
    A part un éventuel agrandissement de mes photos, est-ce que le fait de post-traiter mes pics nécessite un nombre important de pixel. C’est souvent la question que je me pose. Et si oui, pourriez-vous dire, selon votre expérience, de combien de pixel dois-je disposer au minimum?
    Merci

    1. Eric Heymans

      Bonjour Ilanos.
      La taille du fichier aura une incidence sur la possibilité d’agrandissement. J’ai exposé en 60x80cm des photos issues d’un 12Mpx. Elles étaient parfaites !
      Si tu es certains que tu ne feras pas de tirage de grandes dimensions, il n’est, de fait, pas nécessaire de rester sur du 22Mpx.
      Ma façon de voir : je suis jamais certain à 100% que je ne ferai jamais d’agrandissement aussi grand et je souhaite conserver le plein potentiel de mes fichiers. Je shoote donc toujours en RAW 12bits non-compressé et en 36Mpx. Je gère alors comme je peux … le besoin en stockage !

      Belle journée.

  6. Bonjour,
    « La course aux pixels » peut s’expliquer. Premièrement avec un nombre de photosites suffisant il est possible de se passer de filtre passe-bas augmentant la netteté et donc le piqué de l’image. Deuxièmement une image n’est pas seulement faite pour n’être affichée que sur écran et sans parler de grandes impressions les écrans des nouvelles tablettes dépassent les 300 dpi…

    Chaque photographe sait qu’en impression numérique (donc pas en offset avec l’application d’une trame) le nombre de pixels détermine la grandeur maximale d’impression et la laize maximale des machines d’impression est de plus en plus grande.

    Pour ce qui est de la gestion du bruit, bien que les photosites n’aient pas arrêté de diminuer de taille, celle-ci est bien meilleure au fil des modèles et des années. Quand en plus on voit le résultat de tests sur DxOMark le D800E et maintenant le D810 sont techniquement au sommet des Reflex et frôlent les capacités d’un moyen format.

    Pour finir que reste-t-il au professionnel pour se démarquer, en terme de produits, des « amateurs » qui cassent le marché : En ayant un APN de haut niveau, pouvoir vendre des agrandissements impossibles à réaliser quand les pixels font défaut ; et des impressions de livres de très haute qualité, donc avec un définition très haute et pour çà il faut un maximum de pixels dès le départ. Je ne parle pas des impressions offset où une définition de 300 dpi suffit la plupart du temps (ancien imprimeur).

    Je porte à l’attention que je n’ai pas parlé de redresser ou de recadrer une image…

    Tout çà pour dire qu’aller vers un nombre de photosites plus important n’est pas sans intérêts.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Gilles,
      Merci pour votre intervention qui apporte bien des sujets de réflexion.
      Très agréable de vous lire.

      Belle journée

  7. mon APN Nkon D40 n’a que 6MPX! d’apres les commentaires je ne pourrai pas faire de bonnes photos, qu’en pensez vous,

    1. Eric Heymans

      Bonjour Nejia,
      Ces commentateurs n’ont pas tout compris !
      Une bonne photo n’a rien à voir avec la résolution de votre capteur photo.

      Avec 6Mpx, vous pouvez très bien faire une bonne photo.

      Ce qui est important, c’est de savoir qu’avec 6Mpx, vous ne pourrez pas obtenir des impressions grand format de bonne qualité.
      Pour un 20×30 (taille d’un A4 environ), c’est parfaitement suffisant.

      Belle journée !

      1. Ce n’est rien d’autre que mon propos, le nombre de pixels n’influence pas sur la qualité de la photo mais sur ce que l’on peu en faire. Et avec un A4 en impression, pour une photo de 6 Mpx, on arrive à la limite qualité avec un peu plus que 250 dpi.

        Il y a un dernier avantage à avoir plus de pixels qu’il en faut, c’est quand on ne peut plus avancer, ni zoomer, pour réaliser le cadrage voulu, on peut recadrer…
        Je rencontre souvent ce cas en spectacle. Je travaille avec un 50mm f/1.4, loin du 70-200mm f/2.8 qui me faudrait pour ne pas à avoir à recadrer, mais mes photos sont bien meilleures avec cette optique en recadrant.

        C’est pourquoi je dis qu’il n’y a pas une vérité, mais des vérités propres à chacun.
        Il n’est pas obligatoire d’avoir beaucoup de pixels pour faire une belle photo, mais on peut trouver un certain nombre d’avantages à en avoir plus que nécessaire…

      2. Eric Heymans

        Tout cela est parfaitement exact.
        Merci Gilles pour ces précisions.
        Belle soirée.

  8. Bonjour, j’ai un appareil photo numérique Canon qui me fait une photo floue dès que le sujet bouge!
    Les vidéos ne sont pas terribles, il fait pourtant 17Mp.

    Je suis débutante dans la technicité photos-vidéos, même si j’en fait depuis petite par plaisir de fixer des moments, endroits, personnes.

    Je vais partir au Burkina Faso ce mois-ci, et j’aimerai acheter un camescope pour rendre ensuite photos et vidéos sur le site de mon association.
    Combien de pixels devrait-il avoir pour faire un travail correct sans être pro?

    Mes moyens sont très réduits, comptez entre 50€ (en promo) et 90€. Donc je ne cours pas après une « marque », l’essentiel pour moi est que ça fonctionne, qu’il y ait assez de réglages (zoom jusqu’à paysages photos et vidéos).

    Je sais que les pros vont pleurer en lisant mon post, mais on fait avec ce qu’on a…

    Merci pour les suggestions.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Crabine.

      Peut-être l’auto-focus de votre appareil est-il mort ?

      Ce n’est pas tellement le nombre de pixels qui compte mais la qualité de l’ensemble de l’appareil.
      Vous parlez d’une caméra video plutôt qu’un d’un appareil photo.
      Je n’y connait rien du tout en caméra video.
      Mais au vu de votre budget : 50 à 90 EUR, je doute que vous puissiez trouver de quoi produire des films ou des images de qualité à moins de vous orienter vers le marché de l’occasion et de viser des appareil ayant 2 ou 3 ans.

      Bonne chance pour vos recherches.

  9. Bonjour,

    Je cherche un appareil photo compact qui me permette de faire des photos de qualité ainsi que des agrandissements en 50 X 75 cm et 30 X 45 cm.
    Je pense m’orienter vers le Panasonic lx100 qui affiche 12,8 Mp, pensez-vous qu’il soit adapté à l’usage que je souhaite en faire?

    Merci par avance pour vos réponses ?

    1. Eric Heymans

      Bonjour Wilfried,

      A 300 dpi, la taille max imprimable avec 12.8 Mp est d’environ 25×37, soit 2x moins que 50×75
      Pour pouvoir imprimer avec 12.8 Mp sur du 50×75, il faudra descendre le paramètre dpi à 150… mais il y aura 4x moins de pixels par pouce.
      Mais ne vous en faites pas, j’ai moi-même imprimé sur du 80×60 avec 12 Mp et cela fonctionne très bien à condition de ne pas mettre son nez sur l’image.

      Je ne sais pas ce que vaut le Panasonic Ix100…. en terme de qualité d’image.

      Vous voulez imprimer quelle genre de photo ?

      Eric

  10. je désire reproduire des tableaux 50 x 60 cm pour en faire un diaporama qui serait projeté sur scène. Combien de pixels dois-je avoir pour une bonne qualité.
    Mes essais n’étaient pas fameux pour le moment.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Dony,
      La définition d’un projecteur est relativement faible par rapport à celle d’un capteur photo.
      Si il s’agit d’un projecteur VGA (1024×768), l’image n’a pas besoin de faire plus que 1024×768.
      Pour un projecteur HD de 1920×108,c’est pareil.. et cela fait environ 2Mpx.
      Le problème ici est que pour afficher une image de 6000x4000px (24Mpx) sur un support de définition plus faible, l’image sera compressée et certains point seront fusionnés suivant un algorithme sencé reproduire le plus fidèlement possible l’image originale. Il y a une perte et et il n’y a rien que l’on puisse y faire.
      Pour garder la qualité de base, il faudrait un projecteur de définition égale à celle de la photo.
      Belle journée.

    1. Gilles Murguet

      Bonjour,
      Comme tout le monde j’ai rêvé d’avoir l’appareil doté d’un très grand nombre de pixels, mais mes moyens à l’époque étaient mini-mini, j’ai donc acheté un Nikon D3100, mon premier reflex numérique. J’ai fait mes armes dessus tout d’abord avec le 50 mm puis en m’achetant une optique Tamron 28-75 mm f/2.8. J’ai alors découvert que l’optique était plus importante que le nombre de pixels, mais il me manquait quelque chose sur cet appareil. Nos moyens nous le permettant j’ai enfin acheté un plein format et là j’ai découvert que la grandeur du capteur était plus importante que le nombre de pixels.

      Je suis ancien imprimeur, si vous regardez une affiche de loin vous ne voyez pas les pixels et pourtant à un mètre ceux_ci sont énormes. En fait il y a une formule, qu’il faudrait que je recherche et que je n’ai plus en tête, qui détermine la linéature de la trame d’impression par rapport à l’éloignement de la lecture.
      Tout le monde aujourd’hui confond les dpi d’une photo avec le dpi de la linéature d’impression. Même une imprimante à jet d’encre a des limites de finesse d’impression. Sur les affiches que je citais tout à l’heure, les photos ont une linéature de 300 dpi, par contre la linéature d’impression est aux alentours de 65 dpi voire moins. Amusez vous à regarder au compte-fil (ou une bonne loupe) un journal, une revue et un livre d’art et comparez la linéature d’impression ce ne sont pas les mêmes : un journal est imprimé aujourd’hui avec une linéature de 130 dpi, une revue entre 240 et 300 dpi et un livre d’art au delà de 1200 dpi.
      On peut faire le même exercice avec une impression de votre imprimante bureau et une imprimante photo professionnelle, ce sera plus difficile à voir car on se situe au delà de 4800 dpi mais la différence existe.
      Un écran aujourd’hui que ce soit TV, ordi ou projecteur est le plus souvent de 1920 x 1080, une image de 2 Méga Pixels suffit amplement.

      Ce qui est important aujourd’hui, pour moi en photo, ce sont la qualité des optiques et du capteur, pas son nombre de pixels, ça c’est le bonus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez Informé !

Faites comme + de 6.000 photographes passionnés qui reçoivent mes articles dans leur boite de messagerie.

Je ne partagerai jamais vos données avec des tiers et, moi aussi, je déteste le spam.

10 Conseils en + 

Améliorez votre approche de la photo dès maintenant avec mon guide de 10 conseils pratiques en 50 pages. 

Je n'envoie pas de spam et ne partagerai jamais vos données avec des tiers

Send this to a friend