Réussir un feu d’artifice

Pour vous donner toutes les chances de réussir la capture d’un feu d’artifice, suivez ce guide et découvrez un « truc » pour une stabilité maximum

Préambule

Je le dis sans honte, je me suis inspiré, pour ce billet, d’un article paru sur le site de Nikon USA. Comme l’information et les conseils sont pertinents, j’ai traduit et adapté le contenu .Toutes les images viennent de Flickr et sont sous licence Creative Commons (Partage à l’identique, citation de la source) sauf  l’image de présentation.

Mais, me direz-vous, ce n’est pas un feu d’artifice !!  Vrai, en tout cas, pas de ceux fais par l’homme.

Par Express Monorail

Le meilleur endroit pour capturer le feu d’artifice

Renseignez-vous bien sur l’endroit d’où le feu d’artifice sera tiré. Pour obtenir le meilleur résultat possible, sauf si vous connaissez déjà bien le lieu, faites un repérage des alentours et définissez quelle partie du feu d’artifice vous voulez capturer. Il y a toujours des tirs dans le ciel mais il y a aussi des effets plus bas, près du sol.

En fonction de votre choix, estimez le recul nécessaire afin de capturer toute l’ampleur du feu d’artifice mais aussi des éléments de décor : bâtiments, arbres, monuments et tout ce qui pourra participer à donner de la profondeur à vos images.  Si le feu d’artifice est tiré près d’une rivière, l’incorporation de l’eau dans votre composition peut donner des images éblouissantes.

Lors de votre repérage, pensez aussi au fait qu’à l’heure H, vous n’occuperez pas la place tout(e) seul(e). Il faudra donc peut-être veiller à venir vous placer à temps.

Si vous êtes un aficionados de photoshop (ou assimilé), vous pouvez aussi prendre une image entre 2 tirs, ou après les tirs, afin de créer une image de base sur laquelle vous allez insérer les photos des tirs. Le même genre de technique est possible avec un programme HDR

Disney - Illimunations - Reflections of Earth (1) (Explored)
Par Express Monorail

Quelle optique pour un feu d’artifice ?

La famille « grand-angle » me paraît le meilleur choix. Vous choisirez donc des focales entre 14 et 35mm. Si votre objectif est stabilisé (ce qui est rare pour ces focales), il faudra désactiver la stabilisation puisque (vous le savez ou pas) le système de stabilisation effectue des moyennes sur l’image capturée .. ce qui pourrait donner des effets .. indésirables. La même chose s’applique aux reflex (tels que ls Sony) équipés d’un stabilisateur .. dans le boitier.

Si vous possédez un compact ou bridge, sachez que la majorité d’entre-eux permettent de faire du « grand-angle » également.

Fireworks in Taipei ...
Par Fishtail@Taipei

Le feu d’artifice bouge .. mais pas mon appareil !

Une stabilité à toute épreuve est requise puisque vous allez travailler en pose longue et mode manuel.
Vous pouvez relire à ce sujet les trois articles sur le sujet : Faites des photos à couper le souffle avec la pose longue Opus I ; Opus II; Opus III

Vous devrez donc vous munir d’un trépied ou trouver un système D pour fixer votre appareil. Le trépied reste un must. Installez-le en utilisant au maximum la longueur des pieds et au minimum l’axe central afin de garantir un maximum d’assise.

Un reflex est préférable pour capturer un feu d’artifice, mais un compact ou un bridge ne seront pas hors de propos.

En effet, de nombreux modèles disposent d’un mode scène « feu d’artifice » qui laisse l’obturateur ouvert pendant 4s. Un trépied est indispensable, là aussi. Pour réussir vos photos, utilisez le retardateur (0,5s ou 2s) pour déclencher afin de ne pas faire bouger l’appareil avec vos doigts… et tenez compte de ce délai pour ne rien rater des tirs. Si vous avez une commande filaire ou infra-rouge pour déclencher, c’est encore mieux.

Le guide « Feu d’artifice »

Point besoin de filtre « Gris Neutre » pour un feu d’artifice. ( Rappel : ce filtre (ND en anglais) diminue la quantité de lumière reçue par le capteur, rallongeant ainsi le temps d’exposition).

Installez votre appareil sur le trépied, cadrez et faites la mise au point. Passez en mode manuel, pour l’auto focus aussi, et utilisez le mode Iso nominal (50, 100 ou 200 Iso suivant l’appareil). Choisissez une ouverture  comprise entre f/8 et f/16, disons donc f/11 ou f/13.

Si vous ne disposez pas d’une commande filaire (ou une télécommande), utilisez le retardateur pour déclencher. Le temps d’exposition va dépendre du nombre de salves que vous souhaitez capturer sur UNE seule photo (de 3-4 à 8-10)

  • Vous n’avez pas de commande filaire et vous utilisez le retardateur :  Il vous faudra, avec les premières salves, définir votre temps et le fixer
  • Vous avez une commande filaire : Mettez l’appareil en mode « Bulb » et gérez le temps en fonction de la réalité

Après les premiers tirs, vérifier l’exposition de vos photos. Si vous sur-exposez (l’histogramme est très à droite), fermez le diaphragme d’avantage. Si vous sous-exposez (l’histogramme est très à gauche), ouvrez le diaphragme d’avantage. Essayez, pour autant que ce soit possible, de ne pas toucher à la sensibilité Iso.

Vérifiez aussi la netteté des images et corrigez la mise au point si nécessaire.

Pour rappel : f/8 est plus ouvert que f/16

Attention : Certains appareils haut de gamme proposent une réduction du « bruit » au moment de la sauvegarde du RAW. Si cette fonction est activée, la sauvegarde prend plus de temps (presque autant que la durée de l’exposition). Dans le cas d’un feu d’artifice, cela pourrait vous faire rater des tirs (merci à Philippe pour son commentaire à ce sujet).

Une astuce pour encore mieux réussir vos photos

Dans l’article original, l’auteur nous livre ce « truc » que je trouve assez génial :

Pour obtenir une stabilité maximale de l’appareil (et, selon moi, pour limiter la surexposition des lumières de la ville), il est possible de laisser l’obturateur ouvert très longtemps et d’utiliser un carton noir que vous placerez (sans toucher l’objectif .. merci..) dans ou hors du champ de l’objectif en fonction des salves du feu d’artifice.

C’est alors vous qui jouez le rôle d’obturateur! Génial .. je vous le disais.

Pourquoi faire cela?

Lorsque vous déclenchez, même à l’aide du retardateur, un certain nombre de pièces mécaniques se mettent en mouvement dans l’appareil. Ces mouvements font .. hélas .. bouger l’appareil … même sur son pied! Bon d’accord, on frise ici la recherche de la perfection…

Il faudra cependant veiller à ne pas laissez l’obturateur ouvert pendant 1 heure sous peine de surchauffe du capteur .. (bien que de nos jours, cette surchauffe est finalement bien maitrisée).

NOTE : pour capter des images qui montrent bien les explosions de lumière et la trace du tir, il faudra exposer pendant plusieurs secondes (4 à 8s selon l’effet désiré).

Vous voilà donc un peu mieux armé pour capturer votre feu d’artifice.

PS : Désactivez votre flash : si vous ne le faites pas, vous allez générer des lumières parasites juste devant l’objectif.

 

VOUS et le feu d’artifice ?

Quand avez-vous des photos de feu d’artifice ?  Trouvez-vous cela facile ?   Allez-vous tenter l’expérience un jour ?

 

Eric Heymans

Eric Heymans

Bonjour et merci pour votre passage ici ! J’ai acheté mon premier reflex numérique en juin 2009 à 44 ans (il n’est jamais trop tard !). Ce qui ne devait être qu’un hobby s’est très vite transformé en … passion! Le retour que fait le public de mes images me conforte dans l’idée de partager mes expériences et de créer le blog que j’anime depuis juin 2012.

Faites entendre votre voix dans les commentaires ci-dessous !

41 réflexions sur “Réussir un feu d’artifice”

  1. Ah! Bien le coup du carton … je n’y avais jamais pensé … La petite phrase laconique sur l’utilisation d’un programme HDR me laisse perplexe. Non pas parce que je déteste le HDR pour reprendre une de mes rengaines (voilà, je l’ai dit), mais parce que l’appareil va effectuer des expositions inadaptées dans 2 cas sur 3, seule une photo étant sensée être bien exposées sur les 3 du bracketing nécessaire.

    A moins que … pas de bracketing, une salve de photos bien exposées et une fusion HDR … c’est ça que tu veux dire ?

    1. Eric Heymans

      Lorsque je mentionne l’HDR, je veux simplement dire qu’un programme HDR permet de superposer la pose longue du feu d’artifice (la photo que l’on aura prise) avec une photo (du même endroit, de la même position) que l’on aura pris soin de prendre après que le feu d’artifice soit fini.
      C’est une technique qui permet de se passer de photoshop.
      Point de bracketing ou de salve de photos … quoique cela pourrait peut-être aussi fonctionner .. 🙂

    2. Patrick Bayard " PBa"

      Bonjour,
      Génial toutes ces informations, merci.
      Oui, le carton, dans le temps, on appelait cela la technique de l’exposition au chapeau.
      Comme tous le monde possédait un chapeau, il n’y avait rien a emporter en plus.
      L’autre avantage, l’intérieur est souvent foncé et mat et il y avait moyen de renter légèrement le chapeau sur l’objectif pour encore plus éviter les lumières parasites.
      La forme du chapeau ce prête bien a ce genre de manœuvre, juste bien penser d’enlever l’étiquette qui est parfois collée ou cousue a l’intérieur.
      Bon déclic.
      Patrick.

      1. Eric Heymans

        Bonjour Patrick,
        Très intéressant, ce retour en arrière sur l’origine de cette technique … Il est vrai que le chapeau se prête à merveille à l’exercice.
        Merci pour ce « truc » .. 🙂
        A bientôt ..
        Eric

  2. Eric Pasteleur

    Merci Eric !!
    Trépied, 4 secondes env, cadrage, f11 à f13 avec check exposition, déclencheur souple et carton noir… me voila paré pour le feu d’artifice des Nuits Musicales de Beloeil !

  3. Patrick LOUICHE

    En fait, la technique du carton sert surtout à pouvoir superposer plusieurs fusées sur une même photo.
    Technique indispensable avec un appareil ne permettant pas la surimpression.
    C’était très utilisé en argentique.
    Plus problématique en numérique avec les montées de bruit en pose très longue.

  4. Bonsoir, ma remarque va peut-être paraître BêTE mais je ne comprend pas (malgré relectures..) le passage avec l’astuce du carton noir !
    S’agit-il de l’agiter devant l’objectif pour faire comme un « assemblage » de plusieurs tirs (plusieurs moments) du feu d’artifice sur une même photo ??

    Merci d’avance pour votre réponse et les conseils de l’article 🙂

    1. Eric Heymans

      Bonjour Estelle,
      Exactement. L’idée est de capter plusieurs tirs sur une seule image ..
      Et loin de moi l’idée de dire que la question est bête.
      Je dirais plutôt que je n’ai pas été assez clair ..
      Bonne journée.

  5. Merci beaucoup, je tenterai l’expérience maintenant que j’y voit plus clair, merci de votre réactivité et bon courage pour la suite ! je suis toujours de passage pour choper de bons conseils qui entretiennent chez moi cette toute jeune passion pour la photo ! 🙂

  6. Orchidée11

    J’ai testé hier soir et bof, sur le rendu. Je m’explique : télécommande + mode Bulb = ok Programme M (manuel) – mise au point manuel faite sur l’infini = ok
    Le feu commence, j’appuie sur la télécommande des le début du tir et je ne relâche que quand ça explose dans le ciel, c’est bien ça ?
    Et bien pas terrible, est-ce que j’ai loupé un truc ? Faut-il attendre plus longtemps que ça ?
    Je testerait a nouveau ce soir sur Castelnaudary en espérant mieux et si ta réponse arrive avant le 14 ce sera que du bonheur.
    Et sinon, merci quand même

    1. a la lecture de tes explication, je dirais que le choix du mode programme Manuel n’est pas à priori conseillé car dans ce mode c’est toi qui doit géré les paramètres de vitesse et d’ouverture.
      Essaies (l’année prochaine… ;-)) ) avec le mode « priorité ouverture » et module entre f/8 et f/11 selon le résultat obtenu.

  7. Orchidée11

    J’ai testé hier soir dans un petit village et bof, sur le rendu.
    Je m’explique : trépied + télécommande + mode Bulb = ok Programme M (manuel) – mise au point manuel faite sur l’infini = ok
    Le feu commence, j’appuie sur la télécommande des le début du tir et je ne relâche que quand ça explose dans le ciel, c’est bien ça ?
    Et bien pas terrible, est-ce que j’ai loupé un truc ? Faut-il attendre plus longtemps que ça ?
    Je testerait a nouveau ce soir dans une autre ville en espérant mieux et si ta réponse arrive avant le 14 ce sera que du bonheur.
    Et sinon, merci quand même

    1. Eric Heymans

      Bonjour Pascale …

      Bof sur le rendu … Qu’est-ce que cela veut dire exactement ?
      C’est sombre ? C’est flou ? Le bouquet est trop petit ?

      Si c’est trop sombre, cela veut dire que l’appareil est configuré avec une ouverture trop petite et il faudra ouvrir le diaphragme d’avantage.
      Si tu étais à f/11, et faudrait passer à f/8 ou f/5.6 .. voir f/4.

      En mode « B » (Bulb), presser le bouton ouvre l’obturateur, relâcher le bouton ferme l’obturateur.
      En mode « T », une pression/relâche ouvre l’obturateur et la pression/relâche suivante ferme l’obturateur.

      Il faut bien verifier que tu te trouves en mode « Bulb ».
      Si l’appareil indique une vitesse .. c’est cette vitesse qui sera utilisée.

      J’espère répondre à ta question .. 🙂
      J’ai vu que ta question d’ailleurs est posée sur plusieurs blogs.
      Mes collègues auront peut-être plus d’idées .. 🙂

      Eric

      1. Orchidée11

        Effectivement tu as raison, j’ai posé la question sur différents blogs afin d’avoir des réponses identiques ou complémentaires. Je trouve que l’explosion se perd dans le ciell, le bouquet me semble tout petit. Faut-il impérativement recadrer au post-traitement ?
        D’autre part, vers la fin je voyais plusieurs bouquets (explosions) dans le ciel et sur ma photo je n’en ait que 1 ou 2 maxi ? Est-ce que je relâche trop tôt le bouton de ma télécommande ? À quel moment précis faut-il relâcher ?
        Voici le lien : http://www.flickr.com/photos/pascale11/
        Merci pour ta réponse!

      2. Eric Heymans

        Salut Pascale.
        J’ai répondu sur le Blog « Apprendre la photo » .. comme tu l’as vu .. 🙂

  8. Bonjour Eric,

    Et oui c’est pour bientôt les jolis « feu d’artifice » !!! merci pour le rappel de tes bons conseils.

    J’ai un gros souci avec tes fiches,je ne parviens pas a les télécharger en pdf sans les coins jaunes !

    Bon dimanche,

    ptitJo

      1. Merci beaucoup Eric,elles sont impeccables !
        Bonne semaine
        p’titJo

  9. Vanou Shoots

    Un grand merci Eric d’avoir renvoyé un mail sur le feu d’artifice juste avant le jour J ,grâce à toi j’ai fait de beau cliché ,ya encore des ajustements à voir de mon coté pour le prochain :-p mais les infos sur les réglages ont bien fonctionné pour moi ………

    merci

    1. Eric Heymans

      Bonjour Vanou Shoots.
      Je suis toujours content quand un lecteur me fait un retour d’info.
      Je te souhaite encore de belles expériences photographiques.
      Belle journée.

  10. Ben j’ai tout bien fait comme il a dit le M’sieu, et… ça n’a pas bien fonctionné!
    Pourquoi ? j’ai shooté en pause longue ET RAW avec un 5D MK-II et le temps que l’appareil enregistre sur la carte, j’ai loupé la moitié des tirs.
    RV au prochain feu d’artifice pour tenter une nouvelle aventure…

  11. Eric Heymans

    Bonjour Philippe.
    Je suis désolé d’apprendre que vous avez raté la moitié des tirs.
    Le temps d’enregistrement du RAW dépend du paramètre de réduction du bruit. En désactivant cette fonction, la sauvegarde est instantanée.
    Cette fonction n’est pas présente sur tous les appareils (elle l’est plutôt sur les appareils haut de gamme).
    Je vais ajouter cette remarque à l’article afin d’attirer l’attention des futurs lecteurs sur ce point.
    Merci pour le retour d’information.
    Belle journée.
    Le M’sieur

  12. Merci Eric pour l’info, j’ai trouvé le paramètre en question, je l’indique pour info si ça peut servir à un autre Canoniste…
    Sur le 5D mk-II dans l’avant dernier menu à droite de l’écran (logo en forme d’appareil photo) il s’agit de la fonction C.Fn II:Image (réduct.bruit expo.longue)
    super site, super partage d’info. Merci

  13. Je n’arrive pas non plus à télécharger les pdf des fiches.
    Peux-tu me les mailer ?
    Merci Eric

  14. Bonjour Eric, Hier soir, j’ai rencontré un problème en faisant une photo de nuit. J’avais un réflex Nikon plus un 50 mm ouverture 1.4 (sur pied). Je l’avais réglé sur l’ouverture maxi, balance sur » ampoule », iso 100. Le résultat sur mon écran est très décevant car il y a beaucoup de bruit. Après vérification, je me suis aperçu que mon réflex a ignoré mon réglage iso 100 et s’est mis en iso 6400. Comment cela est-il possible ? Je ne comprends pas. Merci si tu peux m’aider. Viviane

    1. Sur mon Nikon (un D610), il existe une option ISO-AUTO.

      Il m’est arrivé (sans doute une fausse manip) de l’activer malencontreusement. encore faut-il remarquer qu’elle est activée en lieu et place du réglage ISO que l’on avait sélectionné manuellement.

      Bref, pour la désactiver: bouton ISO et molette avant.

      Résultat de cette petite mésaventure: j’étais bien content d’avoir emporté une mini-doc boitier avec moi (en voyage).

      1. Eric Heymans

        Bonjour Jean-Luc.
        Merci pour ce retour d’info.
        Le mode ISO-AUTO est en effet un mode qui « perturbe » tous les calculs et paramètres.
        Très bonne idée de nous rappeler ici de le désactiver.
        Belle journée !

  15. J’ai raté l’année dernière (voir plus haut ma faute) j’espère avoir l’occasion de me rattraper cette année…
    En tout cas c’est la bonne période.
    Merci Eric pour ce rappel.

  16. j’ai suivi vos conseils et je suis content du résulta pour une première , f11 iso 100 6 sec en RAW juste le traitement entre chaque photo un peu long moins de photo que prévu . Ma question serai quel température des couleurs en post traitement ? Merci pour vos conseils très utile !

    1. Eric Heymans

      Bonjour Pambouc,

      Super !

      En ce qui concerne le temps de traitement : Il s’agit d’une fonction de limitation de bruit numérique. Cette fonction est activée ou désactivée par une option de votre menu.
      Par rapport à la température de couleur (et si vous avez fait vos images en format RAW) : Il n’y pas de température idéale. Cela dépend beaucoup des éléments présents dans l’image.
      Est-ce que l’on voir les lumières de la ville ? Quel type de lumière ? etc…
      Pour ma part, je règle la température « à l’oeil », c’est à dire que je bouge le curseur jusqu’à obtenir un rendu qui me semble conforme à mon souvenir visuel (et naturel).

      Belle journée !

  17. Jean-Marie Hulbach

    Bonjour Eric,

    L’info tombait à pic, bel esprit d' »à-propos ». J’ai photographié un feu d’artifice le soir du 13 juillet, en Haut Languedoc, sur les bases de vos conseils. Tout a parfaitement fonctionné, sauf qu’en mode Bulb (génial !) il m’a fallu passer à f/5,6 au lieu de f/11.
    Ceci étant, j’ai travaillé avec un objectif (Canon ) super classique EF 18-200 mm et n’aie pas eu à m’en plaindre, loin de là. Comme c’étaient mes premières prises « feu d’artifice », je me suis ainsi accordé une sécurité. Mais je regrette de ne pas avoir utilisé l’EFS 10-22 mm. J’aurais peut-être eu plus de possibilités en termes de cadrage car, là, j’ai été notamment surpris pas l’altitude de certains envois.
    Quelques images sont là : http://montagne-hautlanguedoc.com/phototheque/
    Qu’en pensez-vous?
    En attendant, mille mercis pour votre compétence et l’ensemble de vos conseils.

    1. Eric Heymans

      Bonjour Jean-Marie,

      En effet, vous semblez être positionné assez près du pas de tir. Le Zoom vous a cependant permis de capter quelques bouquets et d’avoir une certaine flexibilité. Avec votre grand-angle monté, cela n’aurait pas été possible.
      Tout est toujours une affaire de choix (et choisir, c’est renoncer).

      Au vu des images, vous avez parfaitement assimilé le temps d’exposition (Bravo).
      Les bouquets sont bien fournis et la montée des fusées est parfaitement rendue.

      Belle journée..

      PS : Je me suis permis de corriger le lien qui contenait un accent dans « photothèque ».
      PS2 : Intéressant ce plugin sur votre site : GMedia
      PS3 : Si cela est possible, et afin d’en faciliter la lecture, vous pourriez ajouter un fond gris transparent sur la zone de texte (en blanc) présente devant la video

  18. Merci pour toutes ces infos, surtout la veille du traditionnel feu d’artifice !
    J’ai enfin pris des photos où j’ai pu dire « Wouah !!! »
    Cette série était un coup d’essai avant le feu d’artifice d’Annecy le 1er août et je suis rassurée par avance de savoir que je pourrai les réussir !
    Encore merci à vous de partager votre savoir !

    1. Eric Heymans

      Bonjour Alice,
      Il n’y pas de quoi.
      Savoir que des lecteurs « photographes » s’améliorent à la lecture des articles.. me fait toujours plaisir.
      Belle journée !

  19. Bonjour Eric et bonjour à tous
    Ayant raté l’année dernière, j’ai refait un essai en juillet cette année.
    A voir en suivant ce lien:
    http://www.photard.fr/2015/08/feu-dartifice/
    J’ai du recadrer les photos car mon appareil était posé au sol sur un mini trépied, du coup j’avais raté un peu le cadrage; De plus le tire était de l’autre côté du village…
    Merci de vos commentaires
    Je dois refaire un feu d’artifice pour le 15 août…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez Informé !

Faites comme + de 6.000 photographes passionnés qui reçoivent mes articles dans leur boite de messagerie.

Je ne partagerai jamais vos données avec des tiers et, moi aussi, je déteste le spam.